Plantu expose à Colombey - Diaporama

Dans le cadre de la semaine de la presse à l'école, coup d'envoi de l'exposition du dessinateur de presse Plantu au Memorial De Gaulle à voir jusqu'en septembre. Il participe également à un débat avec des scolaires.

© Plantu
L'un des plus grand coups de griffe de la presse écrite nationale a choisi la Haute-Marne et le Memorial de Colombey-les-deux-Eglises pour participer à la 24e semaine de la presse à l'école. A compter du 27 mars, il y expose certains de ses dessins et participe à un débat avec les scolaires. Cette exposition s'inscrit dans le cadre du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée.

L'exposition sera proposée jusqu'au 30 septembre.

Le 28 mars toute la journée, dans l’amphithéâtre du Mémorial, Plantu débat avec plus de 240 scolaires, issus de toute la région Champagne Ardenne sur le poids du dessin de presse.



Plantu était l'invité du 19/20 le 28 mars 2013. Voir son interview :

Le dessinateur en compagnie du directeur du Memorial
Le dessinateur en compagnie du directeur du Memorial © Stéphane Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne


© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu
© Plantu

 


Initiée à Berlin au cœur de l’Europe, puis présentée à Verdun au Centre mondial de la Paix au cours de l’année 2012, l’exposition Drôle de peuple se pose au Mémorial Charles de Gaulle du 27 mars au 30 septembre 2013.
Drôle de peuple présente 126 cartons politiques du dessinateur de presse Plantu, regroupés en huit thématiques, allant du thème spécifiquement allemand jusqu’au rôle du couple franco-allemand dans le monde.

Ces dessins de Plantu sont le reflet de plus de quarante ans d‘actualité européenne, croquée au quotidien, pour le journal Le Monde et le magazine L’Express. Ils offrent un regard critique mais néanmoins empathique sur l’Allemagne et sur les relations franco-allemandes et invitent le visiteur à l’observation et à la réflexion.

« Dans les années Helmut Kohl, je me demandais souvent-dit Plantu- comment je parvenais avec mes dessins à renforcer ce pont qui enjambait le Rhin pour la première fois… Et bien aujourd’hui, j’ai compris. C’est que, sans le savoir, je fais de la diplomatie »

Parfois provocateur et caustique mais toujours en phase avec la réalité des faits, le coup de crayon de Plantu s’affute et se colore avec le temps : il libère le rire des clichés encore souvent véhiculés à propos des couples franco-allemands ou de la construction économique de l’Europe.
A travers cette exposition, la France et l’Allemagne sont vraiment de drôles de peuples !

Aperçu des dessins de l'exposition :


Accéder au site Internet du Memorial
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias culture bande dessinée