Coronavirus : une prime de 1000€ pour les salariés de l’usine Miko à Saint-Dizier, en Haute-Marne

Ce mercredi 29 avril 2020, les salariés de l’usine Miko à Saint-Dizier en Haute-Marne ont reçu une bonne nouvelle, une prime de solidarité du confinement de 1000€ pour la période du 16 mars au 26 avril.

Aujourd'hui l'usine Miko de Saint-Dizier produit essentiellement des glaces Magnum et carte d'or pour le groupe international Unilever.
Aujourd'hui l'usine Miko de Saint-Dizier produit essentiellement des glaces Magnum et carte d'or pour le groupe international Unilever. © MaxPPP/Alexandre Marchi
L’usine Miko de Saint-Dizier n’a pas fermé ses portes depuis le début du confinement le 16 mars dernier. Environ 150 salariés, hors personnels administratifs, se rendent sur leur lieu de travail pour poursuivre la production, et ce, sept jour sur sept, jours fériés compris. "Des mesures ont été prises par la direction, pour nous assurer le travail en toute sécurité. Notre température est prise chaque jour dès que nous arrivons, trois masques sont distribués par jour et par personne, des distances de sécurité sont mises en place partout et jusqu’au lieu de pause", explique Luc Pierron, salarié chez Miko depuis 47 ans et délégué syndical au sein de l’entreprise. 

"Nous avons appris mercredi 29 avril 2020, que nous allions toucher la prime de solidarité de confinement de 1000€ mise en place par Emmanuel Macron concernant la période du 16 mars au 26 avril de la part du groupe Unilever qui possède désormais notre usine et ça nous touche beaucoup !" poursuit le salarié. 
 
Chaque semaine, des salariés de l'entreprise Miko de Saint-Dizier distribuent des glaces et des produits dérivés aux soignants en signe de solidarité.
Chaque semaine, des salariés de l'entreprise Miko de Saint-Dizier distribuent des glaces et des produits dérivés aux soignants en signe de solidarité. © Luc Pierron


"Nous essayons d’aider au mieux les personnes qui combattent le Covid-19 actuellement. L’entreprise a décidé de montrer son soutien aux soignants, aux pompiers et aux forces de l’ordre distribuant régulièrement des lingettes et des gels hydro-alcooliques mis à notre disposition à cet effet par le groupe Unilever. Une fois le confinement terminé, des bons d’achats vont être distribués à la population de Saint-Dizier pour qu’elle puisse acheter des glaces dans les magasins dans la ville nous souhaitons donner des coups de pouce à tout le monde. Actuellement, le commité d'entreprise distibue ce type de bons d'achats aux soignants, et aux force de l'ordre, c'est une façon de les soutenir. Et nous continuons de travailler chaque jour pour aussi assurer une distribution de glaces cet été" rajoute le syndicaliste, ému face à la situation.
 
"Nous avions entendu que les actionnaires allaient percevoir leurs dividendes malgré le contexte compliqué, nous avions peur d’être oublié. Nous sommes donc très heureux aujourd’hui de voir que notre implication et notre volonté de nous rendre au travail malgré le virus ont été reconnues par nos supérieurs et récompensées" conclut Luc Pierron.

150 salariés toucheront cette prime à Saint-Dizier, 600 sur toute la France

Le groupe Unilever est une multi nationale néerlandophone-britannique qui possède essentiellement des marques alimentaires (boissons, glaces, etc) des marques d'hygiène (dentifrices, déodorants, savons, etc) ainsi que des marques produits ménagers (lessives, nettoyants, etc), et dispose de cinq usines en France dont tous les salariés présents sur les sites percevront cette prime de mille euros. D’après le syndicat Force Ouvrière, seuls les salariés en télétravail, soit essentiellement le personnel administratif, ou en quarantaine à leur initiative ne pourraient pas la percevoir. Sur toute la France, 600 salariés devraient toucher cette prime de 1000€ sur leur bulletin de salaire juin 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter