Coronavirus : un maître restaurateur offre des repas gastronomiques pour les professionnels de santé dans la Marne

Thierry Landragin (à droite) et l'un de ses collègues restaurateurs dans la Marne, au service des soignants en pleine pandémie de covid19. / © Document remis
Thierry Landragin (à droite) et l'un de ses collègues restaurateurs dans la Marne, au service des soignants en pleine pandémie de covid19. / © Document remis

Thierry Landragin, maître restaurateur à Hautvillers dans la Marne a repris son tablier pour une cuisine solidaire. Pendant le confinement, il propose de livrer des plats gastronomiques aux soignants de la région, en hôpital et en Ehpad. Il lance un appel à ses confrères dans toute la France. 

 

Par Christophe Deleau

Hautvillers dans la Marne, berceau du champagne non loin d'Epernay. Dans ce village entouré de vignes, un restaurant, l'Abbaye d'Hautvillers, fermé comme tous les restaurants et cafés de France en cette période de crise sanitaire du covid19. Et pourtant dans sa cuisine, un homme s'active ce mardi 31 mars 2020. Thierry Landragin, 37 ans de métier. Le chef de ce lieu prisé par les gourmets est maître restaurateur, membre fondateur de l'AFMR, l'Association Française des Maîtres Restaurateurs créée en 2007.

Cette fois, il est en cuisine, non pas pour sa clientèle habituelle, mais pour des soignants, nous raconte-t-il : "Notre objectif est de livrer de bons petits plats à nos soignants des centres hospitaliers et des Ehpad. Ils n'ont pas toujours le temps de manger, de cuisiner ou de consommer des produits frais. Nous cuisinons gratuitement avec des produits achetés par nous-même ou offerts par de généreux donateurs. Des produits du terroir en grande majorité et de saison.

La première livraison a lieu ce mercredi 1er avril. Et le professionnel de la gastronomie est aux petits soins. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. "Après 7 jours de préparation, nous démarrons la première livraison pour le mercredi 1 avril 2020. Une pointe d’humour pour un pied de nez ! Solidaire avec vous, c’est le maître mot du maître restaurateur. Toutes les énergies, des retraités de la restauration, aux jeunes sans distinction, chaque « petite main » pour une grande solidarité. Au moment de charger le camion…panne. Un coup de fil à Philippe (un autre restaurateur) et un camion en dépannage est arrivé… C’est çà l’entente au sein de l’AFMR, des femmes et des hommes, tout simplement. Le point de départ sera mercredi à 6 heures, quand le transporteur va venir chercher ces portions."

Des plats aux normes certifiées pour pouvoir rentrer en milieu hospitalier.
Nous assurons également le financement des livraisons. 
-Thierry Landragin, maître-restaurateur


Autour de lui, son épouse Isabelle, son fils Julien, sa maman Nicolette et des copains qui bénévolement mettent la main à la pâte.
Sans compter l'aide de certains professionnels marnais, comme lui Maîtres Restaurateurs, qui préparent de leur côté avant l'assemblage final. Amoureux de son terroir, amoureux de l'histoire locale et ouvert aux autres. Chez Thierry, c'est le cœur qui parle, ce geste était une évidence.
 
Les menus de la première semaine. / © Document remis
Les menus de la première semaine. / © Document remis

 

"J'ai choisi d'agir"

"Il y a deux façons de voir ce confinement : s'enfermer un peu plus, subir ou agir pour les autres. J'ai choisi d'agir, explique-t-il. Les premiers plats seront servis ce 1er avril en fin de matinée, aux hôpitaux de Reims, Epernay et Montmirail ainsi qu'aux Ehpad d'Ay et d'Avize dans la Marne."
 
Au menu : petit chèvre frais, abricot moelleux à la gelée de groseille maison, taboulé aux lentillons rosés de la champagne avec émincé de jambon et graines de courges torréfiées, nems de jambon et jarret confit au Ratafia, émietté de canard aux arômes citron vert et Ratafia avec émulsion de butternut etc. Tout cela sous forme de brunch tapas froides, pour que le personnel soignant puisse manger au moment désiré.
 
Chèvre frais en mini sandwich et abricot sec moelleux. / © Document remis
Chèvre frais en mini sandwich et abricot sec moelleux. / © Document remis

 
Des menus qui n'auraient jamais pu voir le jour sans l'aide de donateurs privés. La Ferme du Levant à Somme-Suippes dans la Marne qui produit des lentillons rosés, les Éleveurs de Champagne pour le poulet, la Ferme des Saturnins dans la Meuse pour ses canards, l'entreprise bouchère Bigard, la filière du bétail et de la viande Interbev, le grossiste Metro ou encore l'entreprise Robot-Coupe pour du matériel de cuisine.        
 
"Dans la mesure du possible cette opération se renouvellera environ trois fois par semaine le temps du confinement.
Et comme je vois toujours un peu large, des repas seront également remis aux gendarmes et aux pompiers des environs qui eux aussi sont sur le terrain au quotidien, ma vocation a toujours été de faire plaisir".

 
Pour une recette gagnante, il est possible de soutenir les maîtres restaurateurs qui participent à cet élan de générosité grâce à une cagnotte solidaire mise en place sur internet. En espérant que l'initiative résonne auprès des 3.800 Maîtres Restaurateurs de la métropole et d'Outre Mer.

Sur le même sujet

Les + Lus