Haute-Marne : à Saint-Dizier, les camping-cars très prisés depuis le déconfinement

CLC le concessionnaire de campings-cars de Saint-Dizier en Haute-Marne a réouvert ses portes, le 12 mai 2020, le lendemain du déconfinement. Les clients ne se sont pas fait attendre.

Pour certains clients de CLC-loisirs en Haute-Marne, le camping-car serait : "un bon moyen de voyager confinés et à l'abri du covid-19".
Pour certains clients de CLC-loisirs en Haute-Marne, le camping-car serait : "un bon moyen de voyager confinés et à l'abri du covid-19". © MaxPPP/Lionel Le Saux

Il est trop tôt pour Jean-Charles Henni, directeur de CLC loisirs, pour faire un premier bilan ventes, post confinement : "la limite des 100 km active jusqu’au 2 juin a joué contre nous, qui plus est !" Mais les clients ont très vite été au rendez-vous, et ce, dès la réouverture du concessionnaire le 12 mai 2020.

Une limitation aux 100 km autour de chez soi que les publicitaires du concessionnaire ont même utilisé à leur profit.
 


"Nous sommes très optimistes, car beaucoup de clients nous ont avancé l’argument que le camping-car serait le moyen de voyager pour eux, ils s'y sentiront en sécurité en ces temps de virus. Nous n’avions pas pensé à ça nécessairement." Explique Jean-Charles Henni.

 

Une clientèle en constante évolution

La clientèle n’a pas particulièrement changé pour autant cette période post-confinement : " Il y a une évolution du profil type des acheteurs, mais elle se fait sur le long terme. Nous avons toujours nos habituels retraités qui passent leurs week-ends et vacances en camping-car depuis plusieurs dizaines d’années. Ils ont ce moyen de locomotion dans les veines et ne changeraient pour rien au monde. Et depuis quelques années nous avons le retour du jeune baroudeur trentenaire à l’image de ceux des années 60, qui aménageaient un van et partaient à l’aventure, qui fait de même, mais avec plus de confort en camping-car. Cela dit cette évolution de la clientèle n’est pas nouvelle, elle mute en permanence, mais sur de plus longues périodes."
 

Rattraper la baisse du chiffre d'affaire du confinement

La perte de chiffre d’affaire sur les mois de mars, avril et mai, a été conséquente pour le vendeur de camping-car comme pour beaucoup d’entrepreneurs. En temps normal,  c’est cette période qui est la plus dense. C'est au printemps que les clients viennent se renseigner ou passer commande. Beaucoup d’entre eux sont donc venus mi-mai pour finaliser leurs achats ou commander leur futur moyen de transport pour cet été. 

 

Le rêve des camping-caristes: silloner les routes sous le soleil et en toute liberté!

 



Avec l’annonce du Premier ministre Édouard Philippe de surprendre la limitation des 100 km au 2 juin 2020, le concessionnaire espère attirer plus de clients domiciliés ailleurs qu’à proximité de Saint-Dizier. Si la réglementation le permet, CLC maintiendra ses portes ouvertes annuelles prévues les 14 et 15 juin 2020, en respectant les mesures d’hygiène propre à la période, pour espérer attirer de nouveaux clients.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie loisirs déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter