Cet article date de plus de 8 ans

Inquiétude à la B.A. 113 de Saint-Dizier face aux nouvelles réductions d'effectifs dans l'Armée Française.

Parmi les réformes visant à la réduction du budget  d'1 milliard par an d'ici à 2019, le passage de 60 à 20 bases de défense. Cette piste avait été avancée par la Cour des comptes. Celles qui soutiennent qu’une seule unité seraient évidemment les premières à être dans le collimateur.
En Octobre dernier, le ministre de la Défense, Jen-Yves Le Drian, avait déclaré que le nombre des bases militaire de défense " n'est pas figé dans le marbre.
De quoi inquiéter l'état-major de la B.A. 113. (Saint-Dizier) alors que le Chef de l'Etat s'est vu remettre ce matin le nouveau Livre Blanc de la Défense.

En 2008 Nicolas Sarkozy avait programmé la suppression de 54.000 emplois dans la défense entre 2008 et 2015.
Or, le Livre blanc 2013 prévoit la poursuite des baisses d'effectifs prévues jusqu'en 2015 et la suppression de 20.000 postes supplémentaires dans les quatre années qui suivent.

L'Armée française est fortement ancrée dans la région au travers de ses camps d'entraînement.

Dans l'Aisne :
Dans la Marne :
En Haute-Marne:Et comment ne pas rappeler le départ définitif en 2012 de la Base Aérienne 112 "Commandant Marin- La-Meslée" de Reims.
Son escadron de  reconnaissance aérienne "Savoie" a été transféré à Mont-de Marsan.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée