Cet article date de plus de 4 ans

Judo : Mélanie Clément fait un pas vers les championnats d'Europe

En décrochant la médaille de bronze au Grand Prix de Tbilissi (Géorgie), la judokate auboise licenciée à Saint-Dizier devrait être retenue en équipe de France pour les prochains championnats d'Europe.
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
Mélanie Clément était sous pression ce vendredi au Grand Prix de Tbilissi en Géorgie. L'Auboise licenciée au Judo club Marnaval Saint-Dizier devait réussir une belle performance afin de convaincre le staff de l'équipe de France de la retenir pour les prochains championnats d'Europe en avril à Varsovie. 

En décrochant la médaille de bronze, Mélanie Clément a réussi son pari. Elle devrait sauf mauvaise surprise figurer dans la liste des Bleus sélectionnés pour la Pologne qui sera dévoilée lundi. Dans le même temps, l'autre Française engagée dans sa catégorie en Géorgie, Anaïs Mosdier, a été éliminée dès le 1er tour des repêchages. Les deux judokates étaient en concurrence aux yeux des entraîneurs nationaux. Désormais, Mélanie Clément est bel et bien la numéro un française des -48 kg.

Mélanie Clément (3ème en partant de la gauche) peut savourer sa médaille de bronze.
Mélanie Clément (3ème en partant de la gauche) peut savourer sa médaille de bronze. © International Judo Federation


Pourtant, la journée n'avait pas forcément bien commencé pour la Champenoise qui, après avoir battu la Portugaise Anastasia Pavlenko au 1er tour, a chuté ensuite devant la Brésilienne Arissa Stefannie Koyama sur waza-ari. Mélanie Clément a donc du passer par la case repêchages. Victorieuse de Joanna Diogo sur ippon au bout de seulement 11 secondes, elle a gardé suffisamment de forces pour le combat décisif face à une autre concurrente portugaise, Maria Siderot. Dans ce duel pour la troisième place, Mélanie Clément a d'abord été sanctionnée de deux pénalités. Menée à une minute de la fin du combat, elle a alors déclenché une prise... gagante, son adversaire étant immobilisée sur ippon. 

Mélanie Clément est donc en train de réussir son double projet sportif et professionnel. La professeur des écoles stagiaire espère décrocher une titularisation dans l'Education nationale qui lui permettrait d'obtenir plus facilement un détachement afin de se consacrer à son sport. Après sa 7ème place au Grand Slam de Paris Bercy et sa médaille d'argent au Grand Prix de Düsseldorf en Allemagne, cette performance en Géorgie confirme aussi son changement de statut. Elle fait désormais partie intégrante de l'équipe de France et peut prétendre à disputer les rendez-vous internationaux.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport judo