L'avenir s'éclaircit pour le judo-club Marnaval de Saint-Dizier, une fabrique de champions

Publié le Mis à jour le
Écrit par VB avec Florent Boutet
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne

Alors que le judo-club Marnaval organise ce week-end son tournoi annuel à Saint-Dizier, gros plan sur ce club réputé dont la section haut-niveau a failli disparaître faute de financements. Mais le Conseil départemental de Haute-Marne a finalement reconduit sa subvention. 

C'est le club le plus réputé de la région, celui aussi de plusieurs champions comme les frères Clerget ou Mélanie Clément. Des champions qui sont nés, qui ont grandi et qui s'entraînent en Champagne-Ardenne. Mais la belle histoire aurait pu s'arrêter là, car la subvention du Conseil départemental de Haute-Marne, essentielle pour le club, était incertaine. Finalement celui-ci a choisi de reconduire sa subvention pour le haut-niveau.
Une enveloppe de 40.000 euros, en baisse c'est vrai par rapport à la saison passée, mais qui restera stable pour les 3 prochaines années.

Un vivier de champions 

Un judoka de haut-niveau, cela représente un budget qui peut dépasser 30 000 euros par saison pour se frotter aux meilleurs sur les tatamis du monde entier. Mais avec des budgets de plus en plus serrés, les collectivités locales ont du mal à maintenir les subventions.
Le club de St-Dizier fait donc figure d'exception, il est l'un des derniers où des judokas internationaux peuvent encore s'entraîner dans le Nord-Est.
Avec cette subvention du Conseil départemental, Arthur Clerget, l'autre champion de France de Saint-Dizier va lui aussi pouvoir rester au club. Mais cet argent devrait aussi aider d'autres espoirs à tirer leur épingle du jeu.

Voir le reportage diffusé dans le 19/20 du dimanche 27 mars

durée de la vidéo: 02 min 05
L'avenir s'éclaircit pour le judo-club Marnaval de Saint-Dizier ©France 3 Champagne-Ardenne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.