Sécheresse : une partie de la Haute-Marne au niveau "crise", une première en Champagne-Ardenne cette année

Une partie du département de la Haute-Marne a été placée au niveau "crise" relatif à la sécheresse ce vendredi 12 août. Les restrictions d'eau les plus drastiques s'y appliquent désormais.

La sécheresse s'aggrave encore un peu plus. En Haute-Marne, la préfecture a décidé de placer une partie du département au niveau "crise" ce vendredi 12 août. Il s'agit du secteur Saône Amont. La liste des communes concernées est précisée à la fin de cet article. Le reste du département est lui en alerte renforcée.

Quatre niveaux sont prévus par les préfectures : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise. C'est donc le plus haut niveau qui est atteint dans cette partie du département. Aucun secteur de Champagne-Ardenne n'avait atteint ce stade cette année.

Le niveau "crise" impose des restrictions de consommation d'eau importantes. Seuls les prélèvements d'eau dits prioritaires sont autorisés. Il s'agit de "l’alimentation en eau potable, l’abreuvement du bétail, la santé et la salubrité publique, la lutte contre l’incendie, la préservation des fonctions biologiques des cours d’eau."

"Ces restrictions s’appliquent quelle que soit l’origine de l’eau, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels", rappelle la préfecture. L'eau pluviale ou de recyclage n'est cependant pas concernée.

La sécheresse a mis en difficulté par exemple la commune de Celles-en-Bassigny, qui a dû se ravitailler en camion pour approvisionner son réseau d'eau potable. Une grande partie de la Champagne-Ardenne est placée en alerte ou en alerte renforcée. Découvrez dans notre article quel niveau de restriction s'applique dans votre commune.

Quelles mesures s'appliquent ?

Dans les zones situées au niveau "crise", il est notamment :

  • interdit d'arroser les pelouses et les massifs fleuris, les potagers, les espaces verts
  • interdit de remplir les piscines privées
  • interdit de laver son véhicule chez soi ou chez un professionnel
  • interdit d'irriguer les cultures par aspersion ou par un système d'irrigation localisée

Des dérogations pour l'abreuvement du bétail ou le maraîchage peuvent être demandées auprès de la préfecture. Le détail des mesures applicables est consultable dans l'arrêté préfectoral.

Les communes suivantes sont concernées par le niveau crise : Aigremont, Andilly-en-Bassigny, Anrosey, Arbigny-sous-Varennes, Belmont, Bize, Bourbonne-les-Bains, Celles-en-Bassigny, Celsoy, Chalindrey, Champigny-sous-Varennes, Champsevraine, Chaudenay, Chézeaux, Coiffy-le-Bas, Coiffy-le-Haut, Coublanc, Culmont, Damrémont, Enfonvelle, Farincourt, Fayl-Billot, Fresnes-sur-Apance, Genevrières, Gilley, Grandchamp, Grenant, Guyonvelle, Haute-Amance, Laferté-sur-Amance, Laneuvelle, Larivière-Arnoncourt, Lavernoy, Le Chatelet-sur-Meuse, Le Pailly, Les Loges, Maatz, Maizières-sur-Amance, Marcilly-en-Bassigny, Melay, Montcharvot, Neuvelle-lès-Voisey, Palaiseul, Pierremont-sur-Amance, Pisseloup, Plesnoy, Poinson-lès-Fayl, Pressigny, Ranconnières, Rivières-le-Bois, Rougeux, Saint-Broingt-le-Bois, Saulles, Saulxures, Savigny, Serqueux, Soyers, Torcenay, Tornay, Valleroy, Varennes-sur-Amance, Velles, Vicq, Violot, Voisey et Voncourt.

Les autres communes du département de la Haute-Marne sont elles en alerte renforcée.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité