Cet article date de plus de 6 ans

TGV : inquiétudes pour la pérennité de l'arrêt Culmont-Chalindrey (Haute-Marne)

Luc Chatel, député UMP de la 1ere circonscription de Haute-Marne, a interpellé le président de la SNCF Guillaume Pépy sur l'avenir de la desserte TGV en gare de Culmont-Chalindrey.
© France 3 Champagne-Ardenne
Chaque jour trois allers-retours Marseille-Metz passent par la gare haut-marnaise. Le train pourrait ne plus s'arrêter car le seuil des 60 grands voyageurs quotidiens décrété par la SNCF n'est pas atteint. Ils ne sont que 57.

Dans un courrier adressé au président de la SNCF Guillaume Pépy, Luc Chatel, député UMP de Haute-Marne, rappelle effectivement les critères imposés par la SNCF : "Unilatéralement, la SNCF avait fixé un objectif de viabilité de l'arrêt TGV à 60 grands voyageurs en moyenne par jour. Unilatéralement toujours, votre entreprise a prolongé d'un an l'expérience alors que cet objectif était rempli, explique Luc Chatel. Personne ne comprendrait que votre entreprise supprime cet arrêt."
La réponse de Guillaume Pépy au courrier du député haut-marnais est désormais très attendue.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf