Vecqueville (52) : Deux têtes de sangliers retrouvées derrière les grilles d'une salle de prière

Publié le Mis à jour le

Deux têtes de sanglier ont été retrouvées derrières les grilles de la salle de prière musulmane de Vecqueville, à côté de Joinville. Elles ont été découvertes ce lundi matin. Ce n'est pas la première fois que la communauté musulmane de Joinville est visée par des provocations.

Les membres de l'association Assalam ont porté plainte à la gendarmerie de Joinville. Une enquête a immédiatement été ouverte pour trouver le ou les auteurs de cet acte.
La sous-préfète de Saint-Dizier, Coralie Waluga, indique que les services de l’ONCFS et la gendarmerie travaillent activement afin que cette enquête aboutisse.
Ce n'est pas la première fois que la communauté musulmane de Joinville est visée par des provocations. Des tags sur l'ancienne salle de prière, des bouteilles de gaz déposées devant celle-ci… Mais tous espèrent que le calme va perdurer.

Un acte de provocation qui a suscité la condamnation de tous, pourtant la communauté musulmane de Joinville appelle au calme. Une enquête, conjointe entre gendarmerie et Office Nationale de la Chasse et de la Faune sauvage, a été ouverte.

Voir notre reportage​

durée de la vidéo: 01 min 51
Vecqueville (52) : têtes de sangliers