EN IMAGES - Reims : championnat de sculpture à la tronçonneuse, découvrez les oeuvres d'art finales

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

Le championnat de France de sculpture sur bois à la tronçonneuse a eu lieu du samedi 10 au dimanche 11 octobre. Les douze (puis onze) concurrents s'affrontaient sur la pelouse du parc de Champagne, à Reims (Marne). Francis Ferret a détrôné Guillaume Andelot, le champion de l'édition 2019.

Les tronçonneuses ont cessé de vrombir au crépuscule du dimanche 11 octobre 2020. À la grande satisfaction des oreilles du public, rassemblant quelques centaines de personnes. Elles étaient venues assister au championnat de France de sculpture sur bois à la tronçonneuse.



La compétition avait débuté le samedi 10 octobre, au parc de Champagne, qui se trouve à Reims (Marne, voir sa localisation sur la carte ci-dessous). Douze concurrents, mais néanmoins camarades, s'affrontaient. Un chiffre ramené à onze le dimanche, l'un des participants, féru d'art contemporain, étant tombé malade. 

 

Le juge, Jean-Pierre Vigneau, a eu beaucoup de mal à départager les artistes. "C'était très dur, pour les trois premières places. À ce niveau, il faut faire attention au moindre détail, à la moindre disproportion. Il suffit d'un coup de tronçonneuse en trop pour perdre des points. À ce niveau de compétition, c'est compliqué de juger. En tout cas, ce résultat après huit heures de travail, c'est très beau."

 

Une compétition pleine de fraternité

Lors de l'édition 2019, Guillaume Andelot avait gagné grâce à son Pinocchio. Originaire des environs de Langres (Haute-Marne), et installé à Aurillac (Cantal, en Auvergne), le précédent champion est un habitué de cette compétition. Mais il a été éclipsé par le jeune Francis Ferret, 24 ans, venu de Marcilly-lès-Buxy (Saône-et-Loire, en Bourgogne). Le champion de France 2020 a fait des études de bande-dessinée. C'est déjà sa cinquième participation, et il est l'auteur d'un visage d'homme âgé, doté d'une longue barbe. Le niveau de finesse, la multitude des détails, tout cela ne laisserait jamais croire qu'il s'agit d'une sculpture façonnée avec quelque chose d'aussi peu délicat qu'une tronçonneuse.



Lorsque son nom est annoncé sur le podium, il n'y croit pas. "Je me suis dit... merde. J'ai dit que je ne savais pas quoi dire, que c'était génial, et j'ai remercié tout le monde. C'est vraiment énorme. Et j'étais content d'être avec tout le monde, d'être avec les copains sculpteurs." Juste derrière les barrières de sécurité, une spectatrice ne tarit pas d'éloges. "Que c'est beau. C'est magnifique. Et vous êtes très bien aussi..." On ne vous dérange pas trop, madame ? Elle continue. "À qui appartient ce visage ? - À qui vous voulez. - Oh, ça pourrait être vous dans des années : vous avez déjà la barbe." 

 


Laurent Germond ne termine pas sur le podium, mais est ravi d'avoir sculpté l'un des membres du groupe de rock AC/DC. Il est originaire des environs de Brienne-le-Château (Aube) et est basé à Challuy, pas loin de Nevers (Nièvre, en Bourgogne). Il sculpte à la tronçonneuse depuis dix ans, et il vient d'achever sa neuvième compétition. Cet arborisculpteur a sculpté "partout dans le monde"



Il adore sa discipline. "C'est passionnant. Cela nous permet de donner une seconde vie aux arbres. C'est une pratique très diversifiée, il y a beaucoup de demandes. Ça va des concours hippiques aux propriétaires qui veulent décorer leur intérieur ou leur jardin."

 


Les participants avaient huit heures (quatre par jour) pour leur thème libre. Le thème imposé, jeux olympiques le samedi et vignoble champenois le dimanche, devait être exécuté en une heure.



Chaque oeuvre libre a été sculptée dans un tronc de deux mètres de haut et 80 centimètres, pour un poids de 450 kilos. Retrouvez ci-dessous le reste des oeuvres sculptées.

 


Denis Clerc, le président du championnat, a offert les sculptures à la municipalité, représentée par une élue venue remettre les récompenses et le directeur des services. "Elles seront conservées, séchées, et traitées pour être exposées dans ce parc. Croyez-moi, dans 20 ans, elles seront encore visibles."



Il en a profité pour dévoiler le lieu de l'édition 2021. Ce sera "près de Genève", dans l'Ain (dans le Rhône-Alpes). Les tronçonneuses vrombiront donc bientôt à nouveau.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité