• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Immobilier en ACAL : l'ancien se porte mieux que le neuf

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Le Crédit Foncier présentait son analyse du marché immobilier de la nouvelle grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ACAL), mardi 8 mars 2016 à Metz. L'ancien se porte mieux que le neuf, en particulier en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges. Et l'évolution semble favorable pour 2016.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Mardi 8 mars 2016, le Crédit Foncier a présenté le bilan 2015 et les perspectives 2016 pour le marché immobilier de notre nouvelle grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (ACAL) lors d’une conférence de presse à Metz.

Alors que les taux de crédit ont fortement baissé, en 2015, l'ancien continue de tirer son épingle du jeu avec des prix en hausse. Toutefois les transactions, elles, sont en baisse globalement en ACAL. Une activité baissière également pour le Neuf avec moins de logements construits et moins de permis de construire accordés.

 

Ancien en ACAL : des prix en hausse mais des transactions en baisse 

  • Les baisses d’activité les plus spectaculaires concernent les départements de La Marne (-35 %) et des Ardennes (-31 %)
  • Seuls deux départements sur un total de dix affichent une progression du volume de transactions : +2,4 % en Meurthe-et-Moselle et +2,2 % dans les Vosges.
  • En Moselle, le volume de transactions est en baisse de 7,5 % en 2015 par rapport à 2014. Cette baisse de l’activité, résultante d’un premier semestre atone, et en dépit d’une nette reprise au 4e trimestre, tranche avec la forte hausse du volume de transactions dans l’ancien au plan national (+15,7 % vs 2014).
  • En 2015, l’activité dans l’ancien en Moselle a représenté 17 % du total des transactions en ACAL, derrière le département de Meurthe-et-Moselle (22 % des transactions).
D’une façon générale, les prix moyens des appartements anciens en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine sont tirés à la hausse du fait d’une activité plus soutenue sur les petits logements de bonne et moyenne qualité (situation, confort, dates de construction).
Le prix moyen au m² à fin 2015 d’un appartement ancien s’établit à
  • 1.912 euros à Metz
  • 1.964 euros à Nancy
  • 2.201 euros à Thionville.
Dans le secteur frontalier, les prix élevés des maisons anciennes s’expliquent par l’emploi exercé au Luxembourg, voire en Belgique.
Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne
  • 310.153 euros à Thionville
  • 225.990 euros à Metz
  • 227.825 euros à Nancy.

Neuf en ACAL : une activité en baisse

  • 5.852 logements neufs ont été réservés en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, soit 6 % du total France.
  • 21.600 permis de construire ont été octroyés en 2015, soit une baisse de 16,3 % par rapport à 2014.
  • 21.600 logements ont été construits, soit une baisse annuelle de 3,6 %.
Le prix moyen au m² d’un appartement neuf se situe à
  • 3.453 euros à Metz
  • 3.279 euros sur l’agglomération messine
  • 3.118 euros pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.
Une maison vaut
  • 193.084 euros sur l’agglomération messine
  • 189.603 euros pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.
Les conditions de crédit à l’habitat ont été extrêmement favorables en 2015, avec un niveau moyen de taux d’intérêt de 2,20 % fin décembre 2015. Ainsi, pour un financement avec une durée et une mensualité identiques, un particulier réalise un gain de 25 % de pouvoir d’achat immobilier en sept ans (fin 2015 vs fin 2008).

Pour 2016, dans un contexte de taux d’intérêt qui devraient rester très bas, autour de 2,20 %, l’activité du marché du logement devrait poursuivre l’évolution favorable engagée fin 2015 et rester soutenue en région ACAL, avec toutefois des disparités évidentes en fonction des départements.

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus