Biocarburant : inauguration de Futurol à Pomacle

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG

Avec du bois, de la paille et même des feuilles cette unité de fabrication produira du carburant de seconde génération.

video title

Pomacle : Futurol, unité carburant 2ème génération

Avec du bois, de la paille et même des feuilles cette unité de fabrication produira du carburant de seconde génération. Les 11 partenaires (chercheurs, industriels et financiers) ont investi 74 millions d'euros pour la mise en place de cette unité.

Le principal objectif est de générer, à un prix acceptable, des agro-carburants « de seconde génération ». Les 11 partenaires (chercheurs, industriels et financiers) ont investi 74 millions d'euros pour la mise en place de cette unité. De l’Ethanol (base de déchets végétaux) pourraient sortir de cette usine pilote dès 2016.

Fini donc le maïs, le colza ou la canne à sucre. L'avenir est aux déchets végétaux. Paille, feuilles ou encore copeaux de bois, peu importe du moment qu'ils contiennent de la cellulose. Mais avant d'extraire cet or vert, le processus est long.

Ensuite, la deuxième étape sera celle de la distillation.

Mais à ce jour, la production coûte encore trop cher. Futurol n'a donc qu'une solution : trouver le moyen de faire des économies pour produire à grande échelle.

Le budget est conséquent : 74 millions d'euros ont été investis dans cette usine pilote. L'éthanol de seconde génération pourrait être disponible à la pompe dès 2020.

>>  Voir le site internet officiel du projet FUTUROL.