Loeb décroche son 9e titre mondial en Alsace

Le pilote alsacien a fait coup double en remportant le rallye de France et son neuvième titre de champion du monde

Sébastien Loeb a fait coup double en remportant le rallye de France et son neuvième titre de champion du monde dimanche dans sa ville natale d'Haguenau en Alsace qui a salué avec ferveur ce nouvel exploit historique du pilote Citroën.

Le pilote Citroën qui dispute sa dernière saison complète en rallye, ne peut plus être rejoint au classement après avoir devancé en Alsace les Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS) et surtout Mikko Hirvonen (Citroën DS3) son ultime rival au championnat.  

Loeb totalise 244 points au championnat du monde pour 173 à Hirvonen alors qu'il reste deux rallyes à disputer, en Italie et en Espagne.

Le Belge Thierry Neuville (Citroën DS3 Junior) a pris la quatrième place du rallye, profitant notamment de l'abandon de l'Espagnol Dani Sordo (Mini, panne de direction assistée dimanche midi) qui le menaçait à cette position.  Les bons résultats de Loeb et Hirvonen ce week-end ont aussi permis à Citroën de décrocher le titre constructeur. Pour la marque aux chevrons, il s'agit d'un huitième sacre en dix années de présence en WRC.

"Je suis nonuple champion du monde"

 "La dernière journée fut très compliquée. En matinée, il y avait énormément d'aquaplanning. Je me suis vraiment fait peur lors de la première spéciale du jour en sortant un peu large d'un virage. Tout finit bien. Cet après-midi, j'ai juste songé à assurer", a déclaré Loeb.  "Je suis nonuple champion du monde... Nonuple, je ne connaissais pas ce mot. Il va falloir que je m'y fasse", a-t-il ajouté.

 Ce neuvième titre en rallye est sans doute le dernier pour le pilote alsacien qui avait annoncé la semaine dernière qu'il lèvera le pied la saison prochain avant de rebondir possiblement en championnat du monde de tourisme (WTCC) en 2014. Loeb ne disputera que quatre ou cinq rallyes en 2013, notamment le rallye Monte-Carlo. avec AFP


Retour sur la page d'accueil
du rallye d'Alsace


LES VIDEOS

Powered by Dailymotion

LE DIAPORAMA

Neuf couronnes d'affilée....

et un 75e succès en 161 rallyes...

Loeb ne s'est pas contenté d'encore enjoliver le plus beau palmarès de l'histoire de la discipline: il a aussi offert un huitième titre constructeur à Citroën en devançant dimanche de 15 secondes la Ford du Finlandais Jari-Matti Latvala, 2e.  "Sébastien est le talent le plus incroyable de l'histoire du rallye", a concédé, admiratif, Latvala.  Finalement 3e, le Finlandais Mikko Hirvonen, ultime rival de Loeb dans la course à la couronne mondiale, a laissé filer ses dernières illusions en étant devancé de 44 secondes par son équipier chez Citroën. 


 "fier d'être le partenaire d'un tel pilote" (Hirvonen)

Sébastien Loeb est effectivement prodigieux. Au sommet de son art alors qu'il s'apprête à lever le pied, à 38 ans.  Il y a dix jours, le pilote avait annoncé que cette saison serait sa dernière complète en WRC. Dès l'an prochain, il ne disputera plus "que quatre ou cinq rallyes" avant de rebondir en 2014 en championnat de tourisme (WTCC).
Cette annonce a eu pour effet d'attirer la grande foule le long des routes de la région de Strasbourg. Les supporters se sont rués par dizaines de milliers pour applaudir, une dernière fois peut-être, leur idole.  


"Beaucoup de pression"


Loeb se savait donc attendu.  Même si le pilote de la DS3 avait toutes les cartes en main pour vivre un nouveau week-end de rêve, il avait les traits tendus dimanche au matin de la dernière journée. Il lui suffisait certes de devancer son équipier finlandais Mikko Hirvonen pour coiffer la couronne, mais il se souvenait de son abandon un an plus tôt sur incident
mécanique...

Il y eu donc de la tension jusqu'au bout. Car si lors des trois premières journées sur sol sec, le meilleur pilote du monde sur asphalte avait contrôlé sans trop forcer ses principaux adversaires, dimanche fut plus compliqué, malgré 30 secondes d'avance sur Latvala au départ de l'étape.


S'ajoutant à la pression de l'événement, à l'émotion aussi, la pluie est venue perturber Loeb, "très stressé" durant les ultimes spéciales.  Malgré quelques petites erreurs de trajectoire et "une situation compliquée à cause du manque d'adhérence", Loeb a réussi à conserver la tête d'un rallye qui quoiqu'il ait déclaré à la veille du départ, lui tenait vraiment à coeur. 

"La victoire ici, ce n'est pas important. La priorité, c'est le championnat",  avait-il assuré jeudi.  Sauf que lorsqu'on s'appelle Sébastien Loeb et que l'on roule devant des dizaines de milliers de supporteurs, la victoire devient un obligation.  "J'avais vécu ce qui reste mon meilleur souvenir de rallye en m'imposant sous  les yeux de mes proches à Haguenau il y a deux ans et en y décrochant le titre mondial. Je rêvais de revivre cela. Ce (dimanche) matin, il y avait donc beaucoup de pression car je voulais vraiment terminer comme ça", a-t-il admis.


"savourer l'instant présent"

"Le retour d'Haguenau vers le parc d'assistance à Strasbourg a été très émouvant. Avec Daniel (Elena, son copilote), on avait les larmes aux yeux dans l'habitacle", a encore raconté Loeb au moment de recevoir son trophée sur le podium installé au Zénith devant près de 10.000 spectateurs.  "Daniel m'a serré la main dans la voiture en me disant +Voilà, c'est le dernier (titre). Maintenant, c'est fini+. Notre dernier titre ensemble... Je ne veux pas trop y penser maintenant. Je préfère savourer l'instant présent", a conclu le désormais nonuple champion du monde.  "Nonuple... Un mot que je ne connaissais pas. Il va falloir que je m'y fasse". avec AFP

 9 : championnats du monde WRC (de 2004 à 2012)
75 : nombre de victoires (taux de victoires par départ: 46 %)
6 : nombre de victoires consécutives (à deux reprises: Nouvelle-Zélande, Sardaigne, Chypre, Turquie, Acropole, Argentine 2005 et Grande-Bretagne 2008, Irlande, Norvège, Chypre, Portugal, Argentine 2009)
11 : victoires sur une seule saison
(en 2008 Monte-Carlo, Mexique, Argentine, Sardaigne, Acropole, Finlande, Allemagne, Nouvelle-Zélande, Espagne, France, Grande-Bretagne)  
Nombres de victoires sur un même rallye 
Allemagne 9, Espagne et Argentine (7) Mexique et Monte-Carlo (6), Corse, Chypre et Sardaigne (4) Turquie, Grèce, Finlande, Nouvelle-Zélande et Grande Bretagne (3)  
111 : nombre de podiums
15 :  nombre de podiums consécutifs:(entre Sardaigne 2008 et Argentine 2009)

Hollande félicite Loeb et Elena

 "Le pilote alsacien a mené une course exemplaire lors du rallye de France, devant un public venu en nombre pour acclamer l'enfant du pays. A trois épreuves de la fin du championnat WCR, Sébastien Loeb réalise l'exploit inédit de remporter son neuvième titre mondial consécutif", a écrit le chef de l'Etat, dans un communiqué diffusé par l'Elysée.

Il a "souhaité bonne chance à Sébastien Loeb pour la suite de sa carrière en championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC)", en soulignant que "ce nouveau défi (était) à la hauteur de son talent.

François Hollande a en outre "salué chaleureusement Daniel Elena", co-pilote de Loeb, "qui aura pris toute sa part à cette réussite", et "y aura pleinement contribué".  "Cette victoire est également celle de Citroën, a ajouté le président, pour qui "ce nouveau titre mondial des constructeurs pour la marque aux chevrons donne toute la mesure de la DS3 WRC". "Concentré de technologie, cette voiture fait honneur à l'industrie automobile française", a-t-il assuré. AFP

Classements

Classement officieux du rallye de France, 11e des 13 manches du championnat du monde WRC, au terme de la 4e et dernière journée, dimanche 7 octobre.

 Classement après 22 spéciales

  1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3)     en 3 h 32:53.0
  2. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS)    à        15.5
  3. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citröen DS3)                   44.1
  4. Thierry Neuville-Nicolas Gisoul (BEL/Citröen DS3)               1:07.3
  5. Mads Ostberg/Jonas Andersson (NOR/SWE/Ford Fiesta RS)           1:16.4
  6. Ott Tanak/Kuldar Sikk (EST/Ford Fiesta RS)                      2:27.9
  7. Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS)              5:51.6
  8. Chris Atkinson/Greg MacNeall (AUS/NZL/Mini Cooper)              6:42.4
  9. Martin Prokop/Zdenek Hruza (CZE/Ford Fiesta RS)                 8:46.8
 10. Sébastien Chardonner/Thibaut de La Haye (FRA/Citroën DS3)       9:00.7

 Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
  Neuville (ES1, ES17, ES18, ES19, ES21, ES22),
  Loeb (ES2, ES3, ES5, ES7, ES9, ES10, ES14, ES15),
  Latvala (ES4, ES6, ES8, ES11, ES13, ES16),
  Hirvonen (ES13), Tanak (ES20)

L'ES12 avait été annulée samedi pour des raisons de sécurité (trop de spectateurs
en zones interdites) 

Les classements du Championnat du monde


 Classement pilotes
  1. Sébastien Loeb (FRA)        244 pts (CHAMPION)
  2. Mikko Hirvonen (FIN)        173
  3. Jari-Matti Latvala (FIN)    131
  4. Mads Ostberg (NOR)          125
  5. Petter Solberg (NOR)        119
  6. Evgeny Novikov (RUS)         69
  7. Thierry Neuville (BEL)       52
  8. Martin Prokop (CZE)          42
  9. Ott Tanak (EST)              37
 10. Sébastien Ogier (FRA)        31
 11. Dani Sordo (ESP)             31
 12. Nasser Al-Attiyah (QAT)      28
 13. Christopher Atkinson (GBR)   14
 14. Armindo Araujo (POR)         11
 15. François Delecour (FRA)       8
 
 Classement constructeurs/écuries
  1. Citroën Racing           388 pts (CHAMPION)
  2. Ford Motorsport          259
  3. M-Sport (Ford)           137
  4. Citroën Junior Team       72
  5. Adapta WRT                71

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité