Sanctions alourdies pour les infractions routières

Le décret de Claude Guéant est entré en vigueur le 5 janvier 2012

Téléphoner en conduisant, regarder un film, circuler sur la bande d’arrêt d’urgence, ou  utiliser un avertisseur de radar coûtera désormais très cher en amende et en points aux usagers de la route en infraction.

Claude Guéant a rédigé un décret, paru le 4 janvier 2012 au Journal Officiel et entré en vigueur le 5 janvier 2012, durcissant les sanctions pour de nombreuses infractions routières. L’objectif du gouvernement est clair : faire chuter le nombre de morts sous la barre des 3000 le plus tôt possible.


Les mesures répressives visent tout d’abord à sanctionner encore plus ceux qui téléphonent au volant, désormais punis de 135 euros d'amende et du retrait de 3 points du permis de conduire. Le kit mains-libres reste toutefois toléré.


Parmi les mesures phares, l’arrivée de nouveaux radars* ultra-modernes et ultra-performants. Embarqués, de « tronçon », « discriminants », ou de feu rouge, ces nouveaux radars ne seront plus signalés sur le bord de la route.


Les avertisseurs de radars « non conformes » sont désormais illégaux. Le texte précise que la détention, le transport et l’usage de ces appareils est passible d’une amende de 1.500 euros, d’un retrait de six points et de la confiscation de l’appareil. En mettant à jour leurs logiciels, les conducteurs peuvent néanmoins utiliser ces avertisseurs pour connaître les zones dangereuses où peuvent se trouver des radars fixes.


En cas de chevauchement ou de franchissement de la bande d'arrêt d'urgence, il faut désormais payer 135 euros et 1 point de permis au lieu de 35 euros auparavant. En cas de circulation illicite sur la bande d'arrêt d'urgence, le tarif passe à 135 euros et 3 points de permis.


Regarder un film en conduisant, comme le font certains, sera puni de 1 500 euros d'amende et du retrait de deux à trois points. Le lecteur sera également saisi.


Tout conducteur d’un véhicule obligatoirement équipé d’un éthylotest antidémarrage (condamnés, chauffeurs d’autocars récents…) doit utiliser ce dispositif avant de démarrer le véhicule.

Enfin, pour les conducteurs de deux-roues d’une cylindrée supérieure à 125 cm³, le port d’un équipement rétroréfléchissant d’une surface au moins égale à 150 cm² sera obligatoire à partir du 1 er janvier 2013, sous peine d’une amende de 68 € et du retrait de 2 points.

*4 nouveaux radars en Moselle

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité