Cet article date de plus de 8 ans

Sélestat : polémique autour du cloître St-Quirin

L'ancien hôpital de Sélestat vendu en 1997 à un bailleur social tombe en ruines. Qui le réhabilitera ?
Le Cloître Saint-Quirin à Sélestat
Le Cloître Saint-Quirin à Sélestat © France3Alsace

Une groupe immobilier parisien haut de gamme - le groupe François 1er - doit présenter une étude de faisabilité au maire de Sélestat, d'ici la fin de l'année. L'association Sélestat Patrimoines souhaite que la ville conserve ce trésor du patrimoine local, datant du 14è siècle.

L'ancien hôpital de Sélestat a été vendu en 1997 au promoteur immobilier Domial qui a construit sur place de nouveaux immeubles. Mais le patrimoine bâti tombe en ruine. Plusieurs projets ont été étudiés et abandonnés : la reconversion en maison de retraite, l'installation sur le site d'un foyer de jeunes travailleurs, ou encore sa transformation en galerie d'art.

La ville de Sélestat, engagée dans le lourd projet de restructuration d'un autre joyau, la Bibliothèque Humaniste,  n'a pas les moyens financiers de réhabiliter elle-même le site.

Reportage :
Sélestat : polémique autour du cloître St-Quirin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine immobilier polémique