Information et contrôle des arrêts maladies par la CPAM de la Marne

La sécu a décidé de hausser le ton. Dans la Marne, l'an dernier, les inspecteurs ont enregistré un taux important d'absences lors des contrôles des assurés censés être a leur domicile. Il faut savoir que les assurés s'exposent à des sanctions financières.

La caisse primaire d'assurance maladie a choisi d'intensifier ses contrôles

L'an dernier, 115.000 arrêts de travail ont été donnés dans la Marne. Autant de cas qui susceptibles d'être contrôlés par l'un des trois agents de la CPAM de Reims. Si l'assuré est bien à son domicile, le contrôle ne prend pas plus de cinq minutes.
En respectant les horaires de présence à domicile de 9h à 11h et de 14h à 16h les jours de semaine, l'assuré évite les sanctions financières. En cas d'absence non justifiée, il est possible de perdre la moitié, ou même la totalité de ses indemnités journalières. Le gouvernement souhaite faire chasse aux abus.

C'est avec des spots comme ceux qui sont diffusés sur les réseaux sociaux que l'assurance maladie tente de sensibiliser les assurés


A savoir : l'assurance maladie ne fait tomber les sanctions qu'après vérification, une fois que les enquêteurs ont réussi à avoir un échange avec la personne qui n'était pas là et qu'ils sont sur qu'elle n'avait pas de motif valable pour justifier son absence.

Voir notre reportage


La sécu a décidé de hausser le ton. Dans la Marne, l'an dernier, les inspecteurs ont enregistré un taux important d'absences lors des contrôles des assurés censés être a leur domicile. Il faut savoir que les assurés s'exposent à des sanctions financières.