• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ingersheim: une station-service comme on n'en fait plus... (et c'est bien dommage!)

Ici, à la station service d'Ingersheim, on se fait servir les mains dans les poches / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace
Ici, à la station service d'Ingersheim, on se fait servir les mains dans les poches / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace

A Ingersheim, une station-service a misé sur le service à la clientèle, comme ça se faisait avant, à la belle époque des pompistes. La proximité et le contact humain, ici on y tient et apparemment les clients apprécient. Une façon aussi de se démarquer des concurrents, à contre-courant.

Par vincent.lemiesle

Une station-service comme on n'en fait plus. Pensez donc : à la pompe inutile de décrocher le pistolet pour remplir votre réservoir, un être humain en chair et en os le fait à votre place. Vous n'entendrez pas alors le sempiternel automate qui vous parle avec une voix de robot mais vous aurez le plaisir, et la surprise pour certains, d'échanger pour de vrai avec une personne réelle qui vous dit bonjour.

Pourquoi c'est important ? Parce que c'est sympa
« C’est important d’avoir du contact encore avec les personnes de la station, elles sont très sympathiques. Elles nous accueillent, elles nous servent. Je viens souvent ici parce que c’est très plaisant d’avoir des personnes qui sont présentes, qui discutent avec nous. C’est sympa », explique une fidèle de la station.
 
"Vous ne faites rien, on fait tout pour vous" pourrait être la devise de la station / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace
"Vous ne faites rien, on fait tout pour vous" pourrait être la devise de la station / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace


Et en plus ça peut éviter des désagréments.
« Dans les grandes surfaces il y a souvent de petites saloperies dans l'essence et puis après t’as du mal à rouler, ça m’est déjà arrrivé. Et puis je suis content de Madame, on est bien servis », fait remarquer une autre cliente.


Le plein, les pneus, le pare-brise...
Elles font tout, Nathalie, Chantal, et parfois Monique la gérante : l'accueil, la pression des pneus, le coup de raclette sur le pare-brise, le niveau d'huile et le changement des balais des essuie-glace si nécessaire. " Moi j’aime bien le contact avec les gens, c’est énorme ça. Ca se perd, le relationnel c’est ce qui fait une entreprise", aime à dire Nathalie.
 
La maman et le papa de Monique, dans les années cinquante / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace
La maman et le papa de Monique, dans les années cinquante / © Nicolas Meyer, France 3 Alsace

On aime bien aider les gens
Monique Wackenthaler, la gérante, se souvient du bon temps où elle était étudiante. Elle travaillait à la station pendant les vacances d'été pour aider ses parents qui étaient déjà aux manettes, dans les années cinquante. "On servait encore en ce temps-là les mobylettes, on faisait les mélanges pour les fameux solex qui étaient à la mode." Le père, lui, était plutôt au garage, qui existe toujours mais qui ne fait plus que la carosserie. Ses parents, déjà, insistaient sur l'importance du service "parce qu'on aime bien aider les gens". "Les clients reviennent, c’est des habitués, on voit l’évolution de la famille, les enfants petits, ça grandit" .

C'est l'une des dernières stations du secteur à fonctionner à l'ancienne. Les autres autour se sont robotisées ou ont disparu. Les clients sont au rendez-vous, pourquoi changer ?
 
station service
A Ingersheim, une station-service a misé sur le service à la clientèle, comme ça se faisait avant, à la belle époque des pompistes. La proximité et le contact humain, ici on y tient et apparemment les clients apprécient. Une façon aussi de se démarquer des concurrents, à contre-courant.

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus