INSOLITE : en snowboard au Lac du Der sur quelques centimètres de neige

Suite à l'arrivée de la neige, un professionnel du ski, privé d'activité à cause de la pandémie, a sorti sa planche de snowboard ce mercredi 10 février au lac du Der en Haute-Marne. Sensations garanties.

Séance de snowboard en Haute-Marne ce 10 février au bord du lac du Der.
Séance de snowboard en Haute-Marne ce 10 février au bord du lac du Der. © SNOWBOARD LAC DU DER

La neige de ce début février 2021 ne provoque pas seulement des embouteillages et des batailles de boules de neige. En Haute-Marne, un moniteur de ski désoeuvré faute de ski en station, à cause de la crise du Covid-19, a dévalé les digues du lac du Der à Giffaumont, ce mercredi 10 février, sur quelques centimètres de neige. 

Benjamin Noaille, "skiman" de profession, natif de Haute-Marne, devrait être en station à la montagne à cette saison, mais face à la fermeture des remontées mécaniques, ce saisonnier passionné de sa région d'origine, et gérant d'un club de loisirs, a trouvé de quoi s'occuper dans son territoire, le lac du Der.

"On a sorti les planches de snowboard à midi et on s'est filmé avec nos smartphones, raconte-t-il. On habite au bord du lac du Der et on cherche à s’occuper, parfois on fait du kayak, là il y avait de la neige. On a donc fait du snwoboard, sur les digues. Je dispose de matériel de snow, et j'ai un certain savoir-faire sur ce genre d'activité". 

Une première pour ce fan de ski

Pour le saisonnier, c'est une première. "Car d’habitude en février, je suis à la montagne. Je suis natif du lac, j’ai toujours eu envie de faire ça. Avant je ne disposais pas de matériel adapté et là j’ai ce qu’il faut. Enfant je le faisais en luge, il y avait plus de neige, ce matin, il y avait de la neige saupoudrée sur l'herbe. Les planches de snwow ont été fartées en conséquence et ça a marché".

Il explique avoir utilisé une planche de snow en "cambre inversé". En clair une planche en forme de banane. "La planche est relevée", conséquence "ça plante moins dans la neige. Au niveau de la glisse, ça pénètre plus. Le fart c’est de la cire hydrofuge, pour bien glisser et la planche est brossée comme une chaussure"

Avec sa petite amie et sa soeur, ils se sont donc amusés sur le temps de midi.

Cela montre aussi qu’au lac du Der, on peut faire plein de choses.

Benjamin Noaille, skiman au lac du Der

"On communique sur différents réseaux sociaux pour attirer l’attention sur le lac. On a fait du surf derrière les bateaux l'été dernier. Pas besoin d’aller sur l’océan. On essaye de mettre en valeur le territoire". Coincé malgré lui au lac du Der, ce passionné de sport de glisse et de sa région, précise qu'il y avait "deux centimètres de neige ce matin, pas plus. On n’a pas pris la partie la plus haute. Là c’était à Giffaumont".

Son manque d'activité en plein hiver lui donne des idées pour l'été à venir. "On va lancer le wing foil sur le lac, un cerf-volant qu’on tient à la main, la planche vole au dessus de l’eau". A mi cheminin entre le kitesurf et le windsurf, le wingfoil propose de surfer sur l'eau avec une aile gonflable tenue à bout de bras. Un loiqir original en restant dans la région. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lac du der-chantecoq neige ski insolite surf