Jeux Olympiques de Tokyo : qui sont les Alsaciens sélectionnés

Treize Alsaciens s’étaient envolés pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Ils étaient onze à Londres en 2012. Une douzaine d’athlètes participeront aux Jeux Olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021. La délégation alsacienne peut encore grossir.

Pierre-Hugues Herbert (tennis) et Benjamin Toniutti (volley-ball) constituent font partie des Alsaciens qui ont une réelle chance de décrocher une médaille à Tokyo.
Pierre-Hugues Herbert (tennis) et Benjamin Toniutti (volley-ball) constituent font partie des Alsaciens qui ont une réelle chance de décrocher une médaille à Tokyo. © Vincent Voegtlin et Franck Castel/MaxPPP

La liste n'est pas encore définitive. A ce jour, une douzaine d'alsaciens sont déjà assurés de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021. Revue d'effectif.

Volley

Originaire de Pfastatt, le capitaine de l’équipe de France Benjamin Toniutti fait partie des douze joueurs sélectionnés pour Tokyo. Ce sont ses deuxièmes JO après ceux de Rio en 2016. "C’est beaucoup d’émotion, parce qu’au volley, c’est très dur de se qualifier, on espère faire mieux qu’à Rio",  a-t-il réagi. En revanche, le Colmarien Léo Meyer n’a pas été retenu.

Tennis

Ils vont tenter d’étoffer leur palmarès... Alors qu’ils viennent de remporter le double à Roland-Garros, le Bas-Rhinois Pierre-Hugues Herbert et son compère Nicolas Mahut viseront l'or à Tokyo.

Basket

Bien connu des Alsaciens, l’entraîneur des Bleus Vincent Collet espère bien rapporter une médaille de l’empire du soleil levant. Pour atteindre cet objectif, le sélectionneur avait le choix parmi pléïade de joueurs, et il a décidé d’embarquer Frank Ntilikina dans l’aventure. L’ancien joueur de la SIG évolue actuellement chez les Knicks à New-York. En revanche, le natif de Mulhouse et ancien joueur de la NBA Axel Toupane sera lui remplaçant.

Escrime

En escrime, les Strasbourgeoises Charlotte Lembach et Sara Balzer sont sélectionnées. Avec elles Sarah-Camille Noutcha, remplaçante. « Cette annonce de sélection a mis du temps. C’est un soulagement [de savoir qu’on fait partie de la sélection, ndlr], pour pouvoir me préparer. C’est une joie et une fierté de représenter la France et ma région", a réagi Charlotte Lembach, médaillée d'argent aux championnats d'Europe, aux championnats du monde en 2014 et médaillée d'or en équipe aux championnats du monde en 2018.

Quand on lui demande quel objectif elle vise, elle n’hésite pas : "Une médaille d’or, ça c’est sûr, particulièrement par équipe mais pourquoi pas aussi en individuel ? J’ai déjà gagné, je sais que j’en suis capable".

Tir

La jeune Haguenauvienne Océane Muller, tout juste auréolée du titre de championne d'Europe à la carabine, valide donc son billet pour les JO. La Cernéenne Mélanie Couzy représentera la France sur les épreuves de ball trap.

Kayak

Lui ce sont les couleurs irlandaises qu'il portera, le franco-irlandais de Huningue Liam Jegou est qualifié, tout comme le Strasbourgeois Guillaume Burger en K2.

Athlétisme

L'athlète de Brumath Baptiste Mischler saura après les championnats de France à Avignon (25 au 27 juin) s’il est qualifié sur 1500m. Il a bon espoir après avoir pulvérisé son record personnel le 9 juin à Marseille

Handball

Encore un peu de suspense aussi du côté du handball féminin. Cléopâtre Darleux et Laura Flippes devraient être fixées sur leur sort après le stage de préparation auquel elles participent à Capbreton dans les Landes jusqu’au 23 juin.

Gymnastique

Plusieurs gymnastes alsaciennes sont aussi encore en course pour une qualification (Mathilde Wahl, Morgane Osyssek et Alizée Letrange-Mouakit.

Bonus

Une chose est sûre : l’emblématique sélectionneur de l’équipe de France de cyclisme Thomas Voeckler drivera les Français sur les routes de Tokyo.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport