Journées du patrimoine : à la découverte du musée du bagage à Haguenau, unique en Europe

A Haguenau, en Alsace, se trouve un musée unique en Europe : le musée du bagage, une collection de près de cinq cents malles et valises. Le couple collectionneur de ces merveilles fera des démonstrations de restauration lors des journées du patrimoine, ce samedi 18 et dimanche 19 septembre.

Toute l'histoire du bagage à travers les époques est racontée au Musée du bagage de Haguenau, grâce à la collection de Marie et Jean-Philippe Rolland. Ils sont malletiers et passionnés de malles et valises depuis des décennies. En 2015, ils ont confié une partie de leurs acquisitions à la ville de Haguenau qui les a mises en valeur, en créant le Musée du bagage, le seul en Europe à développer cette thématique. A l'occasion des journées du patrimoine du samedi 18 et dimanche 19 septembre, Marie et Jean-Philippe seront au musée et proposeront des démonstrations aux visiteurs, les après-midis de 14h à 18 heures.

Depuis plus de vingt ans, Marie et Jean-Philippe achètent, troquent et reçoivent des malles de toutes tailles, toutes origines et plus ou moins précieuses. Créées par des artisans doués ou des grands noms de la bagagerie comme Vuitton, Hermès, Goyard, ou encore Moynat, chaque malle est différente et a une histoire unique. Au fils des ans et des voyages, le couple de collectionneurs a pu acquérir des malles auprès de brocanteurs, chineurs, antiquaires ou des particuliers et parfois même en troquant leur savoir-faire. Elles viennent de Kalalumpur, Londres, Tokyo, Paris et certaines ont appartenues à des rois, des princes, des actrices...

Un savoir-faire rare et exceptionnel

En janvier 2021, l'entreprise des malletiers de Haguenau "La Malle en coin" a décroché la distinction Entreprise du Patrimoine vivant, délivrée par le ministère de l'économie des finances et de l'industrie et l'Institut national des Métiers d'Art. Une reconnaissance de leur savoir-faire, rare et d'exception. Ce label EPV, peu connu en France, est très admiré à l'étranger. "On a reçu des félicitations de partout dans le monde, mais en France, très peu de personnes ont réagi." dit en souriant Jean-Philippe. Aux côtés du couple, dont la réputation d'excellence dépasse largement les frontières de l'Alsace, un autre restaurateur, Marc Pirlet, également spécialisé dans le travail du bois, du cuir, des tissus, des métaux. Les deux hommes disposent pour travailler du plus grand stock de pièces détachées d'origine d'Europe. Parmi leurs clients, des personnalités célèbres comme la famille du footballeur Zlatan Ibrahimovic ou la famille Vuitton elle-même !

Dans l'atelier des Rolland à Haguenau, la restauration d'une malle commence toujours par du nettoyage, pour mettre le cuir à nu et bien voir les parties abîmées. "Il faut recoller le cuir, le cicatriser, parfois faire une greffe de cuir, le reconstituer avec une sorte de latex..." explique Jean-Philippe qui sait recréer les nuances du cuir avec des pigments, lui redonner une allure d'origine, sans l'aspect du neuf.  Avec son collègue Marc, ils restaurent des malles simples, estimées à 50 euros jusqu'aux malles de luxe de plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d'Euros.

Une collection de 400 à 500 pièces confiées à la ville 

Prenant toujours plus d'ampleur et de place, Jean-Philippe et Marie Rolland ont décidé en 2015 de confier 400 à 500 pièces à leur ville de Haguenau, qui a créé pour cela le musée du bagage, dans l'ancienne Banque de France. Depuis, malles et valises y sont exposées comme un trésor. Et les visiteurs ne s'y trompent pas. "Certains viennent vraiment de loin." se réjouit le directeur des musées de la ville, Dimitri Mathiot. "Cet été encore, un couple de Russes a fait le détour par Haguenau pour visiter ce musée." Les visiteurs (Pass sanitaire demandé à l'entrée) découvrent l'utilisation des bagages au fil des décennies, dans les différentes catégories sociales et les métiers. Ils peuvent ainsi découvrir l'ingéniosité et l'originalité de certaines malles, comme celle qui permet de préparer son thé au milieu de nulle part, d'emporter -ni vu, ni connu-la poussette du petit dernier, ou encore le bureau écritoire créé pour Arthur Conan Doyle etc.

Pour Dimitri Mathiot, directeur des musées de Haguenau, ce musée est un livre d'histoire : "Ici on plonge dans l'évolution des modes de transport et des malles que l'on emportait en calèche, en bateaux, en avion. On découvre aussi la société des marchands ambulants, les bourgeois qui vont en villégiature à Deauville pendant quelques mois, les artistes, les musiciens qui font leurs tournées, jusqu'à la malle pour le pique-nique du dimanche midi."

Marie Rolland vient régulièrement échanger avec le directeur du musée. Pour elle, ce musée est une belle mise en valeur de leur collection. C'est aussi une connexion avec le reste du monde: "Moi ce qui me fait plaisir c'est de partager avec des personnes qui viennent du monde entier, des Français, des Allemands, des Européens, mais aussi des Néo-zélandais, des Américains, des Chinois, des Japonais, bref un public très vaste". Pendant les journées du patrimoine, le public pourra découvrir ces malles, sacs et valises, des pièces rares, ingénieuses, drôles, surprenantes...A chacun de se laisser émerveiller et de partir en voyage par le biais de ces bagages. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine insolite musée