Kehl-Offenbourg : les terrasses rouvrent et les Alsaciens peuvent en profiter

Publié le Mis à jour le

La carte du Bade-Wurtemberg se colore en vert au fur et à mesure que le taux d'incidence par arrondissement passe sous la barre des 100 cas pour 100.000 habitants. A partir de ce jeudi 20 mai, les terrasses rouvrent, mais attention les règles ne sont pas les mêmes qu'en France. Explications.

La règle de déconfinement Outre-Rhin est uniquement liée au taux d'incidence, c'est-à-dire au nombre de cas positifs détectés par arrondissement. Il y a plusieurs niveaux d'incidence corrélés à plusieurs niveaux de déconfinement. Par exemple, l'arrondissement de l'Ortenau (Kehl-Offenbourg) vient de passer sous la barre des 100 (100 cas positifs pour 100.000 habitants) pendant cinq jours consécutifs ouvrés (samedi et dimanche ne comptent pas), comme visible sur ce décompte fait par les autorités locales de l'Ortenau :

Tous les arrondissements proches des frontières avec la France sont concernés par ce premier niveau d'allègement des mesures sanitaires, sauf le Landkreis de Lörrach, près de Mulhouse. Pour s'en assurer, la carte faite par nos collègues de la radio-télévision SWR permet d'y voir plus clair.

Déconfinement...

La conséquence c'est une première étape de déconfinement à partir de jeudi 20 mai. Voilà ce qui rouvre :

  • restaurants (extérieurs et intérieurs), de 6h à 21h
  • hôtels, pensions, campings (une personne pour 2,5 m2)
  • tous les magasins (deux clients pour 40 m2)
  • spectacles et concerts autorisés en extérieur (jusqu'à une jauge de 100 personnes)
  • activités et événements sportifs en extérieur
  • écoles de musique et d'arts (groupes de 10 enfants maximum)
  • parcs de loisirs en extérieurs, zoos
  • piscines extérieures, gravières et lacs
  • musées, bibliothèques, archives (extérieurs et intérieurs)

...pour les testés, les vaccinés et les immunisés uniquement !

Contrairement à la France, les arrondissements allemands continuent d'exiger des consommateurs les documents suivant pour accéder à tous ces lieux :

  • soit un test négatif de moins de 24 heures (PCR ou antigénique)
  • soit un justificatif de vaccination faite depuis plus de 14 jours (deux doses ou une dose pour les personnes qui ont eu le covid19)
  • soit une preuve de guérison du covid-19 (test positif de plus 6 semaines et de moins de 6 mois) 

On est loin des scènes de liesse vues à Strasbourg mercredi 19 mai, et pour cause ! Pour prendre un café en terrasse dans l'Ortenau, il faut présenter l'un de ces justificatifs. La spontanéité d'une vie plus libre n'est pas encore de mise Outre-Rhin.