Alsace : faire ses courses en Allemagne redevient possible sous conditions

Se rendre en Allemagne est à nouveau autorisé quand on vient d'Alsace, même sans motif impérieux, depuis ce jeudi 13 mai, autorisation valable pour des visites Outre-Rhin de moins de 24 heures, et sous conditions.

Plus besoin de motif impérieux pour se rendre en Allemagne, mais les Alsaciens doivent malgré tout présenter un test PCR ou antigénique négatif au covid.
Plus besoin de motif impérieux pour se rendre en Allemagne, mais les Alsaciens doivent malgré tout présenter un test PCR ou antigénique négatif au covid. © Jean-François Frey/ Maxppp.

Faire ses courses, acheter ses cartouches de cigarettes, faire le plein, partir en balade sur les contreforts de la Forêt-Noire... Pour nombre d'Alsaciens, les raisons de se rendre en Allemagne pour d'autres raisons que le travail sont légion. C'est à nouveau possible depuis ce jeudi 13 mai, ont annoncé les autorités allemandes. Cet assouplissement pour traverser le Rhin reste toutefois soumis à certaines règles. 

Pour les déplacements de moins de 24 heures sans motif impérieux, il vous faudra présenter soit un certificat de vaccination justifiant des deux injections, la seconde devant dater d'au moins 14 jours; soit présenter un test antigénique négatif de moins de 48 heures; soit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, soit présenter un test PCR positif de plus de 28 jours et de moins de six mois. Les commerces des Länder du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat redeviennent donc accessibles aux Alsaciens qui possèdent l'un de ces justificatifs.

Les déplacements non impérieux de plus de 24h, eux, sont également autorisés sans quarantaine pour une durée de 72h, mais seulement si l'on compte visiter sa famille. Il faut, là encore, être en mesure de présenter un résultat de test négatif au covid.

L'Alsace demeure un territoire surveillé de près par les gouvernements du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie-Palatinat. Ainsi, les frontaliers bas-rhinois et haut-rhinois sont encore tenus de se faire tester deux fois par semaine pour aller travailler.

A noter que la situation est examinée au cas par cas. La Sarre par exemple, région frontalière de la Moselle, ne considère plus le département comme une "zone de circulation de variants du virus". Les Mosellans peuvent donc passer la frontière librement et sans se faire tester.

En Allemagne, la réouverture des bars et des restaurants est possible, y compris à l'intérieur, mais elle dépend de l'évolution des indicateurs épidémiques. Les établissements peuvent accueillir des clients uniquement lorsque le taux d'incidence est inférieur à 100, et ce pendant sept jours consécutifs. Le calcul s'opère Landkreis par Landkreis, l'équivalent d'un canton chez nous. Enfin, tous les magasins ne sont pas encore ouverts.

Le Centre européen de la consommation basé à Kehl précise que pour les déplacements au-delà de 30 kilomètres de son domicile, un test PCR négatif de moins de 72 heures sera demandé pour revenir en France, même si on est vacciné.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société allemagne international covid-19 santé