Le zoo de Bâle aux petits soins pour ses rhinocéros

Depuis trois semaines, les soigneurs du zoo de Bâle s'entraînent à approcher une femelle rhinocéros afin de pouvoir soigner ses pattes. Pas question d'entrer dans l'enclos à cause du danger, il faut faire preuve de patience et de technique.

Pas simple de procéder au curetage des pattes d'une femelle rhinocéros de 22 ans. Les soigneurs du zoo de Bâle en savent quelque chose. Ils connaissent pourtant bien l'animal né en captivité au zoo mais s'en méfient car cette femelle représente un vrai danger dès lors qu'il s'agit de l'approcher. ils pourraient se retrouver coincés contre un mur ou la clôture. Elle pèse pas loin de deux tonnes et ne se laisse pas faire comme ça. 

Du coup il faut ruser. L'objectif n'est pas de pénétrer dans l'enclos mais de prodiguer les soins nécessaires depuis l'extérieur. Pour cela, les professionnels entraînent l'animal pour qu'il s'approche d'eux et s'incline dans la position voulue. Ils utilisent une tige au bout de laquelle ils ont installé une boule qu'ils dirigent vers le rhinocéros. Si la femelle touche la boule elle est récompensée. L'entraînement dure depuis trois semaines et les soins ne devraient plus tarder à commencer. Ils sont très patients.

Il ne reste plus que 3 400 rhinoceros indiens dans le monde, le zoo de Bâle en abrite deux et participe à un projet de réintroduction d'individus dans une réserve naturelle en Inde.

Pour en savoir plus sur cet exercice d'un genre un peu particulier, nous vous recommandons le reportage de nos équipe de France 3 Haute Alsace à 19h 15 ce vendredi soir. Cela se passe dans l'édition locale 68