Cet article date de plus de 6 ans

"Des Ardennes au Jura" : focus sur la Résistance en Lorraine

Le 5e épisode du webdocumentaire les Résistances s'intéresse à plusieurs régions de l'Est de la France dont la Lorraine. Mis en ligne mercredi 23 septembre 2015, l'épisode n°5 "Des Ardennes au Jura" est à découvrir sur le site internet du webdocumentaire : http://lesresistances.france3.fr/
Le 5e épisode du webdocumentaire Les Résistances présente les spécificités de la Résistance dans la grande région du nord-est de la France. S’y entremêlent les voix des nombreux témoins de l’épisode web-documentaire "Des Ardennes au Jura".

Dans cette région profondément marquée par le conflit 14-18, la déclaration de guerre de septembre 1939 annonce de tristes perspectives. Aux portes de l’Allemagne nazie, l’Alsace et la Moselle sont annexées et soumises à une germanisation à pas forcés. Là, la moindre expression dissidente suffit à la déportation. Les Ardennes, la Lorraine et une partie de la Franche-Comté sont déclarées "zone interdite" et connaissent une occupation particulièrement liberticide. Dans ce grand Est traversé de frontières morcelées et divisées, le plus grand défi de la Résistance est le décloisonnement, le dialogue et l’interaction entre les différentes formes de lutte. La difficile émergence de groupes structurés dans certaines parties du territoire incite à la formation d’une diaspora qui, de l’extérieur, prépare la bataille pour libérer sa terre natale.

Mis en ligne mercredi 23 septembre 2015, l'épisode n°5 "Des Ardennes au Jura" est à découvrir dès à présent sur le site internet du webdocumentaire.

Bonus vidéos : les résistances en Lorraine

Retrouvez ici quelques extraits vidéos, tirés de ce 5e épisode du webdoc, illustrant l'activité de Résistance à travers les témoignages de lorrains.

1870, 1914 et 1940, occupations et annexions (séquence histoire par Jean-Louis Etienne)
En Lorraine, la mémoire est encore chaude de la terrible occupation de 1914-1918. Les souvenirs de privations et d’exactions sont les causes d’une hostilité latente envers l’Allemagne. Aussi, dès 1940, pour la majorité des Lorrains, collaborer c’est trahir.
Webdoc Les Résistances : 1870,1914,1940 occupations et annexions


Roland Thomas, la reddition du maquis Grandrupt (Vosges)
Après une tentative infructueuse de passage en Espagne, Roland Thomas est de retour en Lorraine occupée. Appelé au STO en 1943, il décide d’entrer à nouveau dans la clandestinité. De planque en cache, il entre le 26 août 1944 au maquis de Grandrupt comme cuisinier. Encerclés par les Allemands, les maquisards ont le choix : se rendre ou livrer la population aux représailles. Les maquisards se rendent ; Roland Thomas est déporté à Dachau.
Webdoc Les Résistances : Roland Thomas, la reddition du maquis de Grandrupt


Isabelle Mangin, l’interprète du général Patton
Tour à tour agent de liaison pour le mouvement Lorraine et spécialiste du codage de messages pour le compte du BOA (Bureau des opérations aériennes), la jeune étudiante nancéienne Isabelle Mangin a souvent frôlé l’arrestation. Fort caractère d’un mètre quarante-huit, elle tient tête au général américain George Patton, dont elle deviendra l’interprète personnel à la Libération.

Webdoc Les Résistances : Isabelle Mangin, l’interprète du général Patton

La Libération de Nancy
Loin du maquisard et de son confinement dans la forêt ou la montagne, Roland Legrand et André Collard entrent en 1943 dans une résistance urbaine. Les actions de propagande, les réquisitions de matériel et les sabotages sont menés dans la capitale informelle de la zone interdite, à la barbe et au nez des Allemands. Devenus amis, ils participent, en septembre 1944, à la libération de Nancy, ville garnison pour la Wehrmacht depuis le 17 juin 1940. Où la présence allemande est partout...
Webdoc Les Résistances : la libération de Nancy - 15/09/1944

Ces extraits ont été réalisés par Régis Latouche. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
webdoc : les résistances histoire sorties et loisirs seconde guerre mondiale