Cet article date de plus de 7 ans

Les trois lacs-réservoirs de Champagne-Ardenne sont à saturation : du jamais vu.

C'est du jamais vu :  les 3 lacs-réservoirs Aube, Seine, Marne ont atteint leur côtes de remplissage maximal , utilisées seulement pour la protection contre les crues.  

© France 3 Champagne-Ardenne - Photo: Caroline Jouret

Voici le communiqué publié sur le site Seine Grands Lacs dans le courant de l'après-midi

mardi 7 mai à 16h -
"Des débits importants sur le bassin amont de la Seine depuis début mai ont conduit à un remplissage total des 3 lacs-réservoirs Aube, Marne et Seine, en conformité avec leurs règlements d'eau et leurs consignes écrites d'exploitation.
Cette situation exceptionnelle en cette période de l'année conduit à ce que les ouvrages soient transparents et à ce que les débits naturels de l'Aube, de la Seine et de la Marne transitent à l'aval de ces 3 lacs."

© Seine Grands Lacs

Pleins au maximum.

En temps normal, la capacité de remplissage ("capacité d'exploitation" en terme technique) du lac-réservoir du Der est de 350 millions de mètres cubes. En cas de crue, il peut absorber plus d'eau venant en amont, jusqu'à 364,5 millions de mètres cubes, pour ralentir le flux de la Marne en aval et protéger Paris. Mais aussi, puisqu'il absorbe plus d'eau, protéger les villes et villages de la montée de l'eau.
La capacité d'exploitation du lac-réservoir Aube ( Lac de la forêt d'Orient) est de 170, 3 millions de mètres cubes, et jusqu'à 183,5 millions de mètres cubes en cas de crue.
Enfin la capacité d'exploitation  du lac-réservoir Seine ( Lac du temple et lac d'Amance) est de 207,8 millions de mètres cubes, et jusqu'à 219,5 millions de mètres cubes en cas de crue.

Des crues de printemps exceptionnelles: dues à des précipitations exceptionnelles

Les fortes pluies qui se sont abattues sur la Bourgogne et sur le plateau de Langres, n'ont pas pu être absorbées par les nappes phréatiques, déjà gorgées d'eau. Inévitablement les pluies sont venues grossir les cours d'eau. Les lacs-réservoirs ont joué leur rôle. Pour ce qui concerne le lac du Der, il a suivi son cours normal de remplissage, mais vendredi il était déjà plein à 93%. 
Comparez ces deux tableaux: 


Moyenne des précipitations sur les 9 dernières années ( 2004-2012)

 

Saint-Quentin

Charleville-Mézières

Reims

Saint-Dizier

Nombre de jours par an

120,5

132,6

11,3

120,4

Quantité en mm/m3

675,5

935,1

597,6

737,6

Pluviométrie sur 1 an ( 12 derniers mois dans la région)

 

Saint-Quentin

Charleville-Mézières

Reims

Saint-Dizier

Quantité en mm/m3

659,8

1042,9

668,5

758,1

Le lac-réservoir du Der a pu absorber deux-tiers du débit des crues de la Marne et de la Blaise, mais mardi  il a atteint son niveau maximal de remplissage; comme le lac-réservoir Aube; comme le lac-réservoir Seine... Ils ne peuvent plus jouer leur rôle régulateur.  
La tranche exceptionnelle qui sert habituellement à faire tampon en cas de crue est totalement utilisée. Voir le schéma ci-dessous.
© Seine Grands Lacs - Etablissement Public Territorial de Bassin
© Seine Grands Lacs - Etablissement Public Territorial de Bassin

La tranche exceptionnelle, c'est la marge de sécurité:

Autrement dit, le surplus que le lac-réservoir peut absorber en cas de crues exceptionnelles, comme c'est le cas en ce moment. En principe elle ne doit pas être utilisée,  le moins possible, et en tout cas pour des durées courtes. L'objectif étant de toujours conserver cette marge de sécurité. 
Patrick Glasser, Directeur d'exploitation des grands lacs de Seine, expliquait  hier après-midi (lundi) que cette tranche exceptionnelle allait être totalement utilisée, et que donc dès lors il n'y aurait plus de moyens d'actions au niveau du lac-réservoir du Der pour réguler la Marne. Écoutez ses propos dans la vidéo ci-dessous: 

© Seine Grands Lacs - Etablissement Public Territorial de Bassin

Quatre lacs-réservoirs protègent la région Parisienne des inondations:

Ces 4 lacs-réservoirs contrôlent le flux de la Seine et de ses affluents. Leur capacité de remplissage cumulée est de 810 millions de m3
Voir schéma ci-dessous.  

Le lac-réservoir Marne ( Lac du Der Chantecoq) , le lac réservoir  Aube, et le lac-réservoir Seine, sont donc pleins comme on pouvait s'y attendre. La situation est exceptionnelle.
Écoutez à ce propos ce que disait dès lundi après-midi, le directeur d'exploitations des Grands Lacs de Seine. Patrick Glasser:

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo