Lorraine : l'effondrement du Parti Socialiste, le recul de la Gauche

Les électeurs du PS se sont déchirés entre Macron et Mélenchon en Lorraine lors du 1er tour de l'élection présidentielle, dimanche 23 avril 2017. Empêchant les deux candidats de figurer au second tour.

Les scores sont sans appel :
  • Meurthe-et-Moselle : 6,2%
  • Meuse : 4,6%
  • Moselle : 5,3%
  • Vosges : 5%

Partout en Lorraine, où François Hollande et Nicolas Sarkozy étaient arrivés au coude à coude en 2012 avec un peu plus de 25% des voix chacun, l'effondrement du parti socialiste est évident.

Y compris dans des bastion comme Florange où avec ses promesses sur l'avenir d'ArcelorMittal François Hollande avait obtenu plus de 32% des suffrages.
Benoît Hamon affiche un score de 7,3%, très loin derrière Marine Le Pen, en tête avec 29,84% des voix exprimées, et surtout loin derrière Jean-Luc Mélenchon qui a obtenu 24,33% des suffrages.

Comme à Florange, la candidate du Front National est arrivée en tête à Hayange, ville dirigée par le FN, et à Forbach, le fief de Florian Philippot, qui avait cependant échoué à en conquérir la mairie.

Florange, Hayange, Forbach, dans ces trois villes, François Hollande était arrivé premier en 2012.
Benoit Hamon y fait respectivement 7,3%, 7,37% et 5,89% !

La réaction de la député de Moselle Aurélie Filippetti :

Pour la députée de Moselle, le PS va devoir se reconstruire « Il va falloir un nouvel Epinay »
De son côté, le député socialiste de Meurthe-et-Moselle Dominique Potier appelle au rassemblement :
Le député PS de Meurthe-et-Moselle appelle au rassemblement des socialistes. ©France 3 Lorraine

Progression de Mélenchon mais insuffisante pour compenser la baisse de la gauche

De l'autre côté du spectre politique, Jean-Luc Mélenchon a lui aussi progressé partout.
La dynamique de gauche était du côté de la France insoumise qui enregistre un score historique.La déception est à la hauteur des espoirs qu'elle a suscité.


En Moselle, il passe de 9,5 en 2012 à 17,9% des sondages en 2017, et il gagne 7 points dans les Vosges, à 16,64%.

Mais cette percée de La France Insoumise ne cache pas la très forte baisse de la gauche :

Si l'on additionne les scores de Hollande et Mélenchon en 2012 et de Hamon et Mélenchon en 2017, le total passe de 35,1% des votants en Lorraine à 22,7%.
 

L'analyse de François Laval, directeur du campus nancéien de Sciences Po Paris :
 

L'analyse de François Laval, directeur du campus nancéien de Sciences Po Paris. ©France 3 Lorraine