VIDEO. Nancy : 1.500 personnes rassemblées Place Simone Veil pour dénoncer la montée de l'antisémitisme

A Metz, Nancy, Saint-Dié ou encore Sarreguemines, dans de nombreuses villes Lorraines, des citoyens, associations et partis politiques ont répondu à l'appel à de grands rassemblements ce mardi 19 février pour dénoncer l'augmentation des actes de malveillance contre les Juifs.

Rassemblement contre l'antisémitisme à Nancy, mardi 19 février 2019, Place Simone Veil devant la gare SNCF.
Rassemblement contre l'antisémitisme à Nancy, mardi 19 février 2019, Place Simone Veil devant la gare SNCF. © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine
Plus de 1.500 personnes, simples citoyens, élus, membres d'associations laïques ou confessionnelles, syndicalistes ou encore anarchistes ainsi que quelques gilets jaunes ont participé à 19 heures, ce mardi 19 février 2019 à un rassemblement contre l'antisémitisme.

Dans une ambiance recueillie, ils ont écouté un extrait du récit autobiographique Si c'est un Homme de Primo Levi, rescapé du camp de concentration d'Auschwitz. Puis ils ont entonné une Marseillaise émouvante, suivie d'une minute de silence, avant de se séparer, lentement. 

NON à l'antisémitisme 

C'est un NON franc et massif à l'antisémitisme qu'ont voulu faire entendre ce mardi 19 février 2019 des Lorrains de toutes origines, toutes confessions et toute idéologies confondues. Pour exprimer qu'ils sont d'abord citoyens français. Et que s'attaquer à un citoyen français, quel qu'il soit, au motif d'une origine ethnique ou d'une religion, c'est s'attaquer à la République.

Or ces attaques se sont multipliées ces derniers mois. Elles ont même explosé en 2018.

Nouvelles profanations

Et ce mardi matin, dans le Grand Est , une nouvelle profanation a été découverte dans le Bas-Rhin, à Quatzenheim. Le président de la République Emmanuel MAcron s'y est rendu en début d'après-midi avec Christophe Castener, le ministre de l'Intérieur.
Ces rassemblements en Lorraine, comme partout en France,  ont débuté le plus souvent à 19 heures.

A Nancy (Meurthe-et-Moselle) c'était donc place Simone Veil, devant la Gare Les habitants de la Métropole du Grand Nancy sont également conviés à venir visiter à nouveau en la mairie de Villers-lès-Nancy l'exposition consacrée à Simone Veil et déjà proposée l'an dernier. Une décision du maire qui dénonce "les haines de l'autre" qui s'expriment aujourd'hui "de façon décomplexée".

L'exposition est visible du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. 
A Metz, à 19h, 700 personnes se sont rassemblées devant le Centre Pompidou. D'autres rassemblements ont eu lieu dans d'autres villes de Lorraine ce mardi, dans chacun des quatre départements. C'est le cas notamment à Sarreguemines (Moselle), à Epinal (Vosges) à 20 heures, ou encore à Saint-Dié des-Vosges.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
antisémitisme société