• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : l'ex-place Thiers devient la place Simone Veil

Jean Veil, l'un des fils de Simone et Antoine Veil, a pris la parole durant l'inauguration d'une place au nom de sa maman à Nancy devant la gare. / © F3 Lorraine
Jean Veil, l'un des fils de Simone et Antoine Veil, a pris la parole durant l'inauguration d'une place au nom de sa maman à Nancy devant la gare. / © F3 Lorraine

Anciennement appelé place Thiers, le lieu situé devant la gare de Nancy a été renommé place Simone Veil, mardi 17 juillet.

Par Sarah Humbert

Simone Veil a maintenant une place éponyme à Nancy.

La décision avait été prise en septembre dernier par le Conseil municipal, la place Thiers a officiellement été renommée place Simone Veil, mardi 17 juillet 2018.
 


La date n'a pas été choisie au hasard car il y a exactement soixante-seize ans, la rafle du Vélodrome d'Hiver était perpétrée en France. 

En présence du maire de la ville Laurent Hénart, du préfet Éric Freysselinard, du président de la métropole André Rossinot et surtout de l'un des fils de Simone Veil, Jean Veil, une plaque a été dévoilée, sur le mur de la gare de Nancy.

Académicienne, Simone Veil 
était engagée pour les droits des femmes et pour l'Union Européenne (pour plus de détails, voir encadré ci-dessous).

Sa famille et sa belle-famille étaient originaires de la région. Son mari a étudié à Nancy durant ses années de lycée. "Lorsque j'étais petit, je passais chaque été un mois chez mes grand-parents, à Blâmont", raconte Jean Veil. 

L'homme, né en 1947, se souvient de ses premières bêtises chez ses grand-parents, "du parfum des rosiers", de ses passages fréquent à la gare de Nancy, pour aller y déjeuner avec sa famille.

J'ai un attachement particulier pour cet endroit !


La Lorraine et la famille Veil, "c'est une histoire qui ne s'arrête pas". D'ici 2019, une oeuvre d'art devrait également être installée sur la place Simone Veil. "Et ça, comme disent les jeunes, ça va être le feu!"
 
Une photo de Simone Veil sur laquelle elle prend la pose devant un drapeau de l'Union Européenne, était postée à côté du drapeau français et de l'Union Européenne devant la gare de Nancy.
Une photo de Simone Veil sur laquelle elle prend la pose devant un drapeau de l'Union Européenne, était postée à côté du drapeau français et de l'Union Européenne devant la gare de Nancy.

Comme un clin d'oeil, en 2002 Simone Veil, une femme politique engagée, qui avait survécu à la Shoah, était justement venue inaugurer la place des Justes à Nancy, à quelques centaines de mètres du lieu qui porte maintenant son nom.  

La vie de Simone Veil en quelques points

  • Simone Veil est née en 1927 à Nice dans une famille aux origines lorraines. Sa famille est Juive. Simone Veil a 16 ans lorsqu'elle, ses parents, son frère et ses soeurs sont déportés à Auschwitz. Son père, son frère et sa mère y perdront la vie. Seule elle et ses deux soeurs sortiront vivantes du conflit.  
  • En 1974, Valéry Giscard d'Estaing la nomme Ministre de la santé. La même année, elle fait adopter la loi légalisant le recours à l'Interruption volontaire de grossesse (IVG).
  • De 1979 à 1982, elle sera la première présidente du Parlement européen, élue au suffrage universel. 
  • Entre 1993 et 1995, elle sera ministre d'État, des Affaires sociales, et de la Santé. Entre 1998 et 2007, elle siègera au Conseil constitutionnel avant d'être élue à l'Académie française en 2008.
  • Elle décèdera le 30 juin 2017. Dès le 1er juillet, Simone Veil a fait son entrée au Panthéon avec son époux, sur décision du président Emmanuel Macron.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus