Elections régionales et départementales dans le Grand Est : une abstention record

D'après notre estimation Ipsos-Sopra Steria, le Grand Est serait la région la plus abstentionniste avec 70,8% d'abstention. Du jamais-vu.

 

 

A 19 heures, d'après notre estimation Ipsos-Sopra Steria, le Grand Est serait la région la plus abstentionniste avec 70,8 % d'abstention. En 2015, l'abstention dans le Grand Est était de 52,1 %, c'était déjà la région où l'on avait le moins voté.

Les élections régionales et départementales se déroulent les dimanches 20 et 27 juin 2021. Les bureaux de vote ouvrent à 8 heures jusqu'à 18 heures, et dans les grandes villes il sera possible de voter jusqu'à 20 heures. Pour éviter l'affluence, les électeurs sont invités à privilégier les heures creuses.

Les taux de participation à 17 heures

A 17 heures, le taux de participation au scrutin des élections départementales et régionales 2021 s’élève pour le Grand Est à 23,04%. 

  • Ardennes : 23,63% des électeurs inscrits, c'est le taux de participation au 1er tour des élections départementales et régionales (en 2015 à 17h00 pour les Ardennes, il était de 46,9 % pour les régionales).
  • Aube : 25,67 % (en 2015 à 17h00 pour l’Aube, il était de 49,5 % pour les régionales).
  • Bas-Rhin : 19,52 % (en 2015 à 17h00 dans le Bas-Rhin, il était de 49,6 % pour les régionales).
  • Haut-Rhin : 21,14 % (en 2015 à 17h00 dans le Haut-Rhin il était de 49 % pour les régionales).
  • Marne : 20,54 % (en 2015 à 17h00 pour la Marne, il était de 47,5 % pour les régionales).
  • Haute-Marne : 25,47 % (en 2015 à 17h00 pour la Haute-Marne, il était de 49,5 % pour les régionales).
  • Meurthe-et-Moselle : 19,99 % (en 2015 à 17h00 pour la Meurthe-et-Moselle, il était de 48,02 % pour les régionales).
  • Moselle : 15,06 % (en 2015 à 17h00 pour la Moselle, il était de 43,04 % pour les régionales).
  • Meuse : 26,11 % (en 2015 à 17h00 pour la Meuse, il était de 50,7 % pour les régionales).
  • Vosges : 28,19 % (en 2015 à 17h00 pour les Vosges, il était de 51,1 % pour les régionales).

Les taux de participation à midi

Le taux de participation communiqué par le compte Twitter de la préfète de la région Grand Est indique 11% à 12 h en moyenne, dans le Grand Est. Le détail département par département :

  • Ardennes : 10,58%  des électeurs inscrits, c'est le taux de participation au 1er tour des élections départementales et régionales.
  • Aube : 10,93 %.
  • Bas-Rhin : 9,63 %
  • Haut-Rhin :  9,73 % (en 2015 à 12h00 il était de 17,26% pour les régionales).
  • Marne : 10,15 %
  • Haute-Marne : 11,95 %.
  • Meurthe-et-Moselle : 10,71 %.
  • Moselle : 8,56 % (en 2015 à 12h00 pour la Moselle, il était de 20,5%  pour les régionales).
  • Meuse : 12,66 %.
  • Vosges : 15,21 %.

En France, la participation au premier tour des élections régionales et départementales s'établit à 12,22% dimanche à la mi-journée, soit quatre points de moins que les régionales de décembre 2015 (16,27%) et plus de cinq points de moins que les départementales de mars 2015 (17,97%), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Un scrutin dédoublé

Avec la pandémie, l'organisation est un vrai casse-tête pour les communes. Première spécificité : les "bureaux de vote et les opérations électorales" devront "être physiquement dédoublés", indique le ministère de l'Intérieur dans une circulaire envoyée aux maires.

- Les deux bureaux de vote peuvent être installés dans le même bâtiment. Mais il faut que l'espace soit suffisamment grand et que les deux bureaux soient clairement et matériellement séparés.

- Les deux bureaux de vote sont dans des endroits distincts, soit dans un même bâtiment soit dans deux bâtiments à proximité immédiate l'un de l'autre.

Un vote sans contact et en jauge limitée

Pour garantir la sécurité des votants, seuls trois électeurs seront autorisés en même temps dans chaque bureau ou six en cas de double bureau dans la même salle. Un parcours sera également matérialisé au sol afin que les électeurs ne se croisent pas. La file d'attente se fera à l'extérieur et sera divisée entre les personnes vulnérables prioritaires et les électeurs bien portants.

Le vote se déroulera sans contact entre le votant muni obligatoirement d'un masque et les membres du bureau. A l'entrée, un agent renseigne et oriente les électeurs. Après un premier contrôle d'identité, le votant prend l'enveloppe et le bulletin et se rend à l'isoloir tourné dos à l'entrée, pour que l'électeur n'ait pas à toucher le rideau s'il ne le souhaite pas. Une fois son choix fait, il se dirige vers l'urne et présente sa pièce d'identité sans que l'assesseur ne la touche, et dépose son bulletin dans l'urne avant de signer avec son propre style ou un stylo à usage unique qu'on lui proposera. Il peut ensuite s'en aller ou recommencer l'opération s'il veut participer à la seconde élection. 

Neuf listes sont en lice pour les élections régionales de la région Grand Est : Louise Fève, liste Lutte ouvrière; Aurélie Filippetti, liste Appel inédit; Laurent Jacobelli, liste Rassemblement national; Brigitte Klinkert, liste La force de nos territoires; Martin Meyer, liste Unser Land; Florian Philippot, liste Les Patriotes; Eliane Romani, liste "Il est temps pour l'écologie et la justice sociale"; Jean Rottner, liste "Plus forts ensemble", Adil Tyane, liste "Agir pour ne plus subir". 

Dans la région Grand Est, 169 sièges sont à pourvoir pour les six prochaines années.

Les élections départementales

Cette année, et pour la première fois, les élections départementales auront lieu en même temps que les élections régionales. Dans tous les cantons, c’est un binôme homme/femme qui est à élire dans chacun d’entre eux.

En Alsace, pour la première fois les conseillers d’Alsace de la toute nouvelle CEA, née le 1er janvier 2021 de la fusion des conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin seront élus. Un super département qui rassemble 1,9 million d’habitants pour former une seule assemblée de 80 élus. La collectivité compte 40 cantons.

En Lorraine, dans le détail on retrouve : 

Enfin en Champagne-Ardenne on retrouve : 

Dans chaque bureau, du gel hydro alcoolique et des masques chirurgicaux seront mis à disposition pour les électeurs qui n'en auraient pas. Les bureaux seront également régulièrement désinfectés, en particulier les zones de contact avec les électeurs.  

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité