Manifestations des agriculteurs contre "la pression réglementaire", à quoi faut-il s'attendre cette semaine en Lorraine

À l'appel de la FNSA et des Jeunes agriculteurs, le monde paysan lorrain va donner de la voix cette semaine pour dénoncer une pression administrative et des normes environnementales de plus en plus contraignantes. Des manifestations sont prévues en Moselle, à Nancy et à Bar-le-Duc, ce qui va occasionner des perturbations de circulation.

Mardi 21 novembre en Moselle, jeudi 23 à Nancy en Meurthe-et-Moselle et vendredi 24 à Bar-le-Duc en Meuse, cette semaine en Lorraine sera marquée par la mobilisation des agriculteurs qui s'annonce importante.

Ce sont les Vosges qui avaient ouvert le bal de la colère au début du mois. Le jeudi 02 novembre, 200 agriculteurs venus des quatre coins du département ont défilé dans les rues de la cité spinalienne au volant de leurs tracteurs. 

Ceci pour dénoncer une pression administrative toujours plus forte et des normes environnementales de plus en plus contraignantes. 

Plusieurs manifestations en Moselle

Demain mardi 21 novembre, ce sont les agriculteurs mosellans qui vont à leur tour sortir leurs tracteurs et se mobiliser dès le matin devant la préfecture de Metz mais également devant les sous-préfectures du département à Sarrebourg, à Sarreguemines et à Thionville. Les agriculteurs espèrent une prise de conscience au plus haut niveau de l'État du décalage entre le discours des politiques et ce que vivent au quotidien les agriculteurs dans leurs exploitations. 

On a une perte de compétitivité induite par la pression réglementaire. Cela se traduit déjà dans les chiffres. On importe déjà une majorité de volailles consommées en France, pareil pour les tomates. Les réglementations en matière de contraintes environnementales font exploser nos prix de revient. Avec l'inflation, il y a des paysans qui ont du mal à payer leurs fournisseurs.

Fabrice Couturier, président de la FDSEA de la Moselle

"Ce qui se passe, c'est qu'on a une perte de compétitivité induite par la pression réglementaire", explique Fabrice Couturier le président de la FDSEA dans le département. "Cela se traduit déjà dans les chiffres. On importe déjà une majorité de volailles consommées en France, pareil pour les tomates et bientôt pour les cerises. Les réglementations en matière de contraintes environnementales font exploser nos prix de revient. Avec l'inflation, il y a des paysans qui ont du mal à payer leurs fournisseurs." 

Les agriculteurs attendent des réponses rapides de l'État sur des questions microéconomiques comme par exemple sur l'entretien des fossés et des cours d'eau. "On a une réglementation qui s'est resserrée ces dernières années, regardez ce qui se passe actuellement avec les inondations dans le Pas-de-Calais" fait encore remarquer Fabrice Couturier.

"C'est en grande partie parce qu'il n'y a plus d'entretien des canaux. Donc ce qu'on voudrait, c'est qu'on revienne à des mesures de bon sens qui ont prévalu pendant des décennies, c'est-à-dire qu'on puisse continuer à entretenir l'espace. Nous ne sommes pas contre la biodiversité mais il faut qu'il y ait un minimum d'entretien." Environ 400 manifestants sont attendus sur les différents lieux de rassemblements dans le département.

Circulation très perturbée jeudi à Nancy

Jeudi 23 novembre, ce sont les agriculteurs meurthe-et-mosellans qui prendront le relais avec une manifestation d'ampleur à Nancy où convergeront des cortèges de tracteurs. À partir de 8 heures 30, les grands axes de circulation en direction de la cité ducale connaîtront des perturbations, il en sera de même à partir de 16 heures en sortie de ville.

Preuve que la mobilisation des agriculteurs est prise au sérieux par les services de l'État, la préfecture de Meurthe-et-Moselle recommande déjà aux automobilistes de différer, dans la mesure du possible, tout déplacement ce jour-là. Après s'être rassemblés Place Carnot le matin, les agriculteurs ont prévu de défiler en ville l'après-midi. 

 

Après la Moselle et la Meurthe-et-Moselle, les syndicats agricoles de la Meuse appellent leurs adhérents à se mobiliser avec une manifestation qui se déroulera vendredi 24 novembre à Bar-le-Duc devant la préfecture à partir de 11 heures.

Des agriculteurs qui ont déjà prévenu qu'ils seront de nouveau dans la rue si le gouvernement n'apporte pas des réponses à leurs revendications. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité