La Palais du pain d'épices à Gertwiller fête ses 10 ans

le Palais du pain d'épices à Gertwiller / © Document remis
le Palais du pain d'épices à Gertwiller / © Document remis

Le Palais du pain d'épices de Gertwiller (Bas-Rhin) célèbre son 10e anniversaire. Véritable musée consacré à ce gâteau qui remonte à l'Antiquité et dont l'entreprise Fortwenger (propriétaire du musée) perpétue la tradition depuis 1768 en Alsace.

Par Jérôme Gosset

En Alsace, le pain d’épices apparaît dans les textes en 1412, dans un manuscrit de l’hôpital de Strasbourg : “pour la fête de Noël, il faut donner un grand pain d’épices ou deux petits à chaque malade lépreux.” Mais l'origine de cette pâtisserie est bien plus lointaine. On a retrouvé du  pain au miel, l'ancêtre du pain  d'épices dans des sépultures royales de la Vallée des Rois en Egypte. 
En 1768, Charles Fortwenger, maître boulanger s'intalle à Gertwiller (Bas-Rhin) et y fabrique ses pains d’épices, «lebkuchen» ou pains de vie. Depuis la tradition se perpétue dans ce village proche de Barr.
Scènes de boulangerie et de pâtisserie. La tombe de Ramsès III, Nouvel Empire (règne de 1186 à 1154 ? av. J.-C.) / © Dessin de J.G. Wilkinson (1837) tiré de TALLET P., La cuisine des pharaons, s.l., Ed. Sindbad-Actes Sud, 2008. (L’Orient gourmand)
Scènes de boulangerie et de pâtisserie. La tombe de Ramsès III, Nouvel Empire (règne de 1186 à 1154 ? av. J.-C.) / © Dessin de J.G. Wilkinson (1837) tiré de TALLET P., La cuisine des pharaons, s.l., Ed. Sindbad-Actes Sud, 2008. (L’Orient gourmand)
 

Le Palais du pain d'épices

Le Palais du pain d'épices ouvert en 2009 permet de découvrir l'histoire de cette pâtisserie et de l'entreprise Fortwenger. De pièce en pièce, «Mannele», ce petit bonhomme en pain d’épices raconte  aux visiteurs ses trésors et ses rêves, les menant joyeusement du grenier à la rivière de miel, de sa cuisine emplies d’odeurs exquises à sa chambre aux décors dignes du conte Hansel et Gretel. Une partie des murs et les décorations est entièrement réalisée en... pain d'épices. 70 000 visiteurs ont poussé la porte du musée l'an passé.



C'est une impression de retomber en enfance, de l'insouciance, ça fait rêver.
-Une visiteuse

 

Une vitrine pour Fortwenger, le numéro 1 français du pain d'épice

C'est l'entreprise Fortwenger dont les ateliers de fabrication sont juste à coté qui est à l'origine de ce Palais du pain d'épices. La petite boulangerie des débuts est devenue une entreprise florissante dont le chiffre d'affaire a plus que doublé depuis 2008: 18 millions d'euros aujourd'hui. En rachetant en 2016, la Biscuiterie de France, l'entreprise est même devenue le numéro français du pain d'épices. Le site de Gertwiller reste le principal site de production mais la société possède aussi une usine à Ensisheim, dans le Haut-Rhin, plus spécialisée dans la fabrication de "Bredele", ces petits gâteaux typiquement alsaciens.

Les gâteaux et biscuits de la marque sont vendus dans les boutiques "Fortwenger" et en grande surface. L'entreprise rachetée en 1977 par la famille Risch emploie 70 salarié(e)s. Même si la recette reste traditionnelle, toute la production est aujourd'hui industrialisée. Et Steve Risch l'actuel PDG ne compte pas s'arrêter là. La surface de production va être agrandie de 1800 mètres 2 l'an prochain et l'entreprise veut continuer à se développer en France et à l'étranger.

Sur le même sujet

Les + Lus