Cet article date de plus de 3 ans

Manifestations dans les maisons de retraites. Le mouvement très suivi en Champagne-Ardenne

Un mouvement national inédit est en cours ce lundi. Manque de moyens, épuisement… le personnel soignant des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) était dans les rues de Champagne-Ardenne pour exprimer son ras-le-bol.
"Pour la toilette, nous n'avons que sept minutes", nous racontait ce lundi dans le 19/20 Sandrine Calvy, représentante syndicale CGT de la Marne Union santé. Les aides-soignants sont à bout. Entre le manque de moyens, de personnel et de temps accordé aux patients, nombre d'entre eux ont décidé de manifester leur colère dans les rues de Champagne-Ardenne.

A Nouzonville, plus de 60 personnes réunies


Dans les Ardennes, à Nouzonville, plus de 60 personnes étaient réunies. "Du temps pour nos résidants", peut-on lire sur les banderoles des employés. 



En cause, comme l'ensemble de la profession, de meilleures conditions de travail :


A Charleville-Mézières aussi, des fanions ont été agités par des aides-soignants en colère :


Une trentaine de personnes à Langres


A Langres, une trentaine de personnel soignants et représentants syndicaux se sont réunis devant l'Ehpad.


Dans l'Aube aussi, la mobilisation était de mise


A Aix-en-Othe, le personnel soignant s'est mobilisé. Certains ont choisi d'afficher leur grève tout en restant en service, comme cet employé.
 

Et d'autres se sont aussi rassemblés devant l'établissement, avec le soutien d'une pensionnaire : 
 




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société mouvement social économie social grève