Marne : interruption du trafic SNCF entre Reims et Châlons-en-Champagne après le déraillement d’un train de fret

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Line Fournier
Treize wagons se sont couchés sur la voie
Treize wagons se sont couchés sur la voie © Florence Morel/France Télévisions

A hauteur de Saint-Hilaire-au-Temple (Marne), un train de fret transportant des céréales a déraillé le 26 août 2021. L’accident n’a provoqué aucun blessé. Les dégâts occasionnés aux infrastructures nécessitent une interruption du trafic pendant un mois.

D’après les premiers éléments recueillis, c’est dans une courbe, que 13 wagons du train qui transportait des céréales, se sont couchés, à 21 heures 50, le 26 août 2021 à hauteur de Saint-Hilaire-au-Temple (Marne). L’importance des dégâts occasionnés sur les infrastructures conduit la SNCF à interrompre le trafic entre Reims et Châlons-en-Champagne pour quatre semaines.

 

Pour les usagers, l’accident va donc avoir des conséquences. Des TER sont d’ores et déjà supprimés. Certains sont déviés par Epernay. La SNCF a précisé que des bus de substitution seraient mis en place pour les gares intermédiaires, entre Reims et Châlons. Pour connaître le détail des mesures, il est possible de consulter l’Assistant SNCF ou de se rendre sur le site TER Grand Est. D’ores et déjà, la SNCF a indiqué que le trafic TGV n’était pas impacté. La finalisation du plan de transport pour les prochains jours est en cours. Les abonnés recevront des messages d'information.

 

150 à 200 tonnes de céréales sur les voies

A cette heure, il est difficile de savoir dans quelles circonstances a eu lieu le déraillement. La question de l’état du rail se pose. Etait-il défectueux ? S'agit-il plutôt d'un problème de locomotive ? Si le déraillement est lié à la vitesse, le traceur à bord de la machine l'indiquera. Il faudra attendre les premiers résultats de l’enquête pour confirmer l'une ou l'autre de ces hypothèses. Aucune piste n'est, à ce stade, privilégiée, selon le service communication de la SNCF. Des experts sont sur place. Des travaux de délestage sont en cours pour récupérer les 150 à 200 tonnes de céréales répandues sur les voies. Les sept wagons de queue, qui ne s’étaient pas couchés sur la voie, ont été emmenés par une machine. Quant aux 13 wagons qui ont déraillé, il faudra les relever. C’est lorsque cette opération aura été réalisée, que les dégâts pourront être estimés.

 

Une artère très fréquentée

L'accident est survenu hors période scolaire mais le triangle Reims, Epernay, Châlons-en-Champagne est très fréquenté. La nuit, l'artère est utilisée pour le transport de fret. C'était le cas ce 26 août. Le train transportait 1.800 tonnes de céréales. La voie concernée par l'accident passe, en partie, sous le pont de la ligne LGV. Par sécurité, au moment de l'accident, le TGV qui reliait Francfort à Paris Est a été stoppé et détourné. Il est arrivé avec trois heures de retard, mais ce 27 août, depuis 6 heures, les TGV passent à nouveau sur la voie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.