Marne : des produits de beauté à base de vignes de champagne bio

La marque Sarmance, spécialisée dans les cosmétiques bio issus des vignes, s'est associée à Marc Augustin, vigneron à Avenay-Val-d'Or (Marne), pour créer une gamme spéciale champagne. Une mousse nettoyante pour le visage et une crème contour des yeux. Bio, bien sûr. 

La première gamme de produits de beauté à base de vignes de Champagne en biodynamie a été présentée ce 21 novembre 2019 à Reims.
La première gamme de produits de beauté à base de vignes de Champagne en biodynamie a été présentée ce 21 novembre 2019 à Reims. © L.L/ France 3 Champagne-Ardenne
Si le champagne hydrate nos gosiers, il hydrate aussi notre peau. On ne parle pas ici de bulles mais bien de vignes. Depuis 2014, Sarmance s'associe à des vignerons français pour élaborer des crèmes mais aussi des produits d'hygiène et de beauté à partir du végétal.

Après les cépages de Corse, de Loire, du Mont-Blanc, la marque de cosmétiques bio s'installe en Champagne. Pour ce nouveau terroir, elle a choisi les vignes de Marc Augustin. Et ce n'est pas un hasard. Ce vigneron de la Montagne de Reims n'est pas tout à fait comme les autres.

La biodynamie, c'est être en accord avec la nature. Tout ce que l'on fait est dicté par la lune.
- Marc Augustin, vigneron de la Montagne de Reims


Installé à Avenay-Val-d'Or depuis 2011, il ne possède que neuf hectares, produit moins de 25.000 bouteilles par an mais ne jure que par la biodynamie. "La biodynamie, c'est être en accord avec la nature. Alors, bien sûr, il y a des hauts et des bas, on est tributaire de la météo. Tout ce que l'on fait est dicté par la lune", explique-t-il. Respectueux de l'environnement, il n'a pas hésité longtemps lorsqu'il a été contacté, séduit par cette jeune société "qui partage les mêmes valeurs que moi". "Le plus dur, c'est toujours de vendre", concède-t-il.
 
Marc Augustin, vigneron en biodynamie à Avenay-Val-d'Or (à gauche) et Benjamin Bellet Co-fondateur de la marque Sarmance. (21 novembre 2019 à Reims).
Marc Augustin, vigneron en biodynamie à Avenay-Val-d'Or (à gauche) et Benjamin Bellet Co-fondateur de la marque Sarmance. (21 novembre 2019 à Reims). © L.L/ France Televisions
 
C'est en écoutant la lune, au moment de la floraison, que le 26 juin 2019, à Avenay-Val-d'Or, dans la Marne, dix ouvriers viticoles ont taillé, à l'aube, les jeunes pousses de vignes de Chardonnay et récolté le végétal. L'opération a duré quelques heures seulement (entre 5h30 et 9h du matin). 77 kilos d'extrémités de tiges ont ainsi été prélevés.

Six mois plus tard, les cosmétiques étaient mis en vente. Chaque flacon contient environ 30% d'eau florale de vigne aux propriétés antioxydantes et hydratantes


La vinothérapie oui mais bio 

D'autres marques se sont lancées, il y a plusieurs années déjà, dans la vinothérapie. Caudalie, dans le Bordelais, Vinésime, en Bourgogne, mais seule Sarmance propose des produits 100% bio.

La société, née en Loire-Atlantique, offre une vingtaine de références réparties sur quatre domaines (les vignes de Loire, de Mont Blanc, de Corse et désormais de Champagne). Sa cible : les femmes de 30 ans et plus, plutôt urbaines et sensibles au bio.
 
La gamme "champagne" compte deux produits : un contour des yeux et une mousse nettoyante.
La gamme "champagne" compte deux produits : un contour des yeux et une mousse nettoyante. © L.L/ France Televisions


Deux produits made in France et Champagne 

Pour l'instant, la gamme "champagne" ne compte que deux produits: un contour des yeux anti-cernes/anti-poches (20 euros) et une mousse nettoyante pour le visage (14 euros), vendus dans la Marne à Reims (Biocoop), Avenay-Val-d'Or (Domaine Augustin) et Gueux (Au Clos du Lac).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne sorties et loisirs région grand est consommation économie