Coronavirus : l’aéroport de Paris-Vatry stocke les avions d’Air France

Avec la baisse progressive du trafic aérien en raison de la pandémie, la compagnie Air France est contrainte de clouer au sol une partie de sa flotte. L’aéroport de Paris-Vatry propose aux compagnies de stationner les avions.
 

Des B777-300 d'Air France sur le parking de l'aéroport de Paris-Vatry
Des B777-300 d'Air France sur le parking de l'aéroport de Paris-Vatry © David Jeanne
Des Boeing aux couleurs d’Air France à Vatry, c’est une image rare. Celle du secteur aérien presque totalement à l’arrêt. Air France a diminué ses vols de plus de 80% ces derniers jours. Les avions type gros-porteurs doivent être entreposés en attendant un retour à la normale, après la pandémie. Paris-Vatry dispose d’une importante surface de parking et la compagnie tricolore s’est tournée vers la plateforme marnaise pour y entreposer 6 avions. Il s’agit de Boeing 777-3000ER, des avions qui ont l’habitude d’effectuer des Paris-Tokyo ou des Paris-Rio.

Ils sont surveillés 24h sur 24h par des équipes de sécurité. Leur stockage nécessite aussi des précautions particulières comme l’obturation de toutes les entrées d’air des différents capteurs. Les premiers appareils d’Air France sont arrivés le 14 mars.
 
Six appareils d'Air France sur la parking de l'aéroport de Paris-Vatry
Six appareils d'Air France sur la parking de l'aéroport de Paris-Vatry © David Jeanne


Vatry au coeur du plan de répartition en cas de crise

« Comme tous les aéroports de France, nous avons été submergés de demandes, lâche le directeur, Christophe Parois. Au moins cinq compagnies aériennes qui cherchaient des places de stationnement pour leurs avions. La capacité de l’aéroport a été atteinte. Vatry fait partie d’un plan de répartition du stationnement sur tout le territoire en cas de situation de crise. »


L'arrivée des B777-300ER d'Air France sur l'aéroport de Paris-Vatry

Mais les activités de Paris-Vatry continuent. La plateforme est aujourd’hui utilisée par le fret, comme en temps normal, nous a indiqué le responsable communication, Romain Maillet, joint par téléphone. L’aéroport est mobilisable 24h sur 24h, tous les jours, pour tous types de fret, y compris du sanitaire car l'aéroport possède l’habilitation pour le transport d’organes notamment.

Par ailleurs, ce 25 mars, Aéroport de Paris a confirmé la fermeture de l'aéroport d'Orly au trafic commercial à compter du 31 mars minuit. Le peu d'activité commerciale passager qui restera d'activité à Paris sera concentré à Roissy-CDG 2, entre le terminal 2E K, une partie du 2F et si besoin, le 2A.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie