Amma, la prêtresse indienne du câlin, revient à Châlons

Du vendredi 26 au dimanche 28 octobre, plus de 15.000 visiteurs sont attendus au Capitole de Châlons-en-Champagne pour étreindre Amma, l'Indienne devenue figure humanitaire et spirituelle.
L'an dernier, certaines personnes avaient attendu plus de 7 heures pour étreindre Amma.
L'an dernier, certaines personnes avaient attendu plus de 7 heures pour étreindre Amma. © Patrice Saucourt / MaxPPP
Ils seront des milliers à se presser vendredi matin au Capitole de Châlons-en-Champagne, qui ouvre ses portes à 8 heures, pour la venue d'Amma. La prêtresse indienne du câlin revient dans la Marne, pour l'une de ses deux étapes françaises, avec Toulon, de sa tournée internationale.

Figure spirituelle en Inde et fondatrice de l'ONG "Embracing the World", Amma restera trois jours à Châlons-en-Champagne, jusqu'à dimanche, pour offrir le "darshan", sa fameuse étreinte "où l’on peut contempler l’amour inconditionnel à l’oeuvre et s’imprégner d’un climat de paix et de joie" selon son association. Des câlins que ce véritable phénomène mondial a déjà effectués sur les cinq continents pour promouvoir la paix et l'aide aux plus démunis.
 

"Châlons, propice à la méditation"

Honorée par les Nations Unies et adulée par des stars comme Marion Cotillard, Claude Lelouch ou Jean Dujardin, Amma (de son vrai nom Mata Amritanandamayi) est considérée comme une Sainte en Inde. A 65 ans, la gourou attire les foules grâce à ces câlins prodigués à la chaîne.

En novembre dernier, près de 20.000 disciples, venus parfois de très loin, avaient fait le déplacement jusqu'à Châlons. Certains avaient patienté plus de 7 heures pour étreindre Amma ("maman" en hindi).

Pourquoi ce retour dans la Marne ? "Amma  trouve que Châlons est un lieu calme, propice à la méditation et à la prière, loin de la tourmente des grosses villes, explique Manuel Collas de la Roche, membre de l'ONG. La rencontre avec les organisateurs s'était aussi très bien passée l'an dernier."

Si l'entrée au site et les darshan sont gratuits, la vente de nombreux produits dérivés en marge de la manifestation permet à la prêtresse du câlin de financer son ONG.

Plus d'infos sur le site d'Embracing The World
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société