De nouvelles intoxications d'élèves quelques jours après les premiers cas dans une école rurale

19 enfants et un adulte de l'école primaire de Fère-Champenoise ont de nouveau été pris de vomissements, malaises et maux de tête ce lundi 3 juin, dont onze hospitalisés. La piste de l'intoxication au monoxyde de carbone est toujours privilégiée.

Que se passe-t-il à Fère-Champenoise ? Cette commune rurale de la Marne souffre d'un mal pour le moment inconnu, et qui touche les enfants de l'école primaire. De nouveaux cas d'intoxications d'élèves ont été constatés ce lundi, selon nos confrères de l'Union. Des informations confirmées par la préfecture de la Marne. 19 enfants et un adulte du groupe scolaire de Fère-Champenoise ont été touchés. Dix enfants et l'adulte de l'établissement sont hospitalisés, sans que leur état de santé n'inspire d'inquiétude, précisent les services de l'État. 

Trois jours avant, jeudi et vendredi derniers, plusieurs dizaines d'entre eux avaient déjà été affectés par des vomissements, maux de tête et malaises sur le chemin entre leur établissement et la cantine. Les autorités avaient décidé de fermer l'école primaire, les enfants assistant aux cours à la maison des associations et au collège de la commune. 

La préfecture indique que "à la suite de ce second épisode et en l'absence d'identification de l'origine de l'intoxication, la fermeture de l'école élémentaire a été décidée préventivement par le Maire de
commune, en lien avec les services de l'Éducation nationale pour la journée de lundi. Les
enfants scolarisés jusqu'en CE2 ont ainsi été accueillis ce matin à la Maison des associations
qui assure habituellement l'accueil péri-scolaire. Les élèves de CM1 et CM2 ont quant à eux
été accueillis au collège".

La piste du monoxyde de carbone à l'étude 

En fin de semaine dernière, des dizaines de pompiers et gendarmes, mais aussi des agents de l'Agence Régionale de Santé ont encadré les élèves, confinés dans l'école maternelle afin d'y être testés, séparés de leurs parents. 170 écoliers en tout, ont subi des tests pour rechercher la présence de monoxyde de carbone dans leur organisme. 

Soixante d'entre eux étaient positifs, quarante présentaient des symptômes, et 22 ont été envoyés dans les hôpitaux de Romilly-sur-Seine, Châlons-en-Champagne et Épernay, car leur taux de monoxyde de carbone dans le sang dépassait les 4%. Selon la préfecture de la Marne, leur état de santé n'était cependant pas préoccupant. 

C'est donc un nouvel épisode d'intoxication mystérieuse qui se déroule à Fère-Champenoise ce lundi, et qui constitue un véritable casse-tête pour les autorités qui cherchent encore l'origine de ces intoxications collectives. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité