Pierre Dac : à Châlons-en-Champagne, des fans lui rendent hommage

A Châlons-en-Champagne, des passionnés perpétuent la mémoire de Pierre Dac, résistant, humoriste et homme de radio / © FM / FTV
A Châlons-en-Champagne, des passionnés perpétuent la mémoire de Pierre Dac, résistant, humoriste et homme de radio / © FM / FTV

A l'occasion des 45 ans du décès de Pierre Dac, humoriste et écrivain natif de Châlons-en-Champagne, une quinzaine de Chalonnais se sont réunis ce dimanche 9 février. En son hommage, ils ont défilé aux couleurs de leurs calembours favoris.

Par Florence Morel

"Pierre Dac, il est capable de dire que la mort, c'est un manque de savoir-vivre." Les traits d'esprit de l'écrivain et humoriste sont bien connus des membres de l'Assoce à Moelle, l'association qui perpétue la mémoire de Pierre Dac. Ce que l'on connaît moins, en revanche, c'est que Pierre Dac est né à Châlons-sur-Marne en 1873, et mort le 9 février 1975 à Paris. Un manque de savoir-vivre que les membres de l'association n'ont pas manqué de célébrer ce dimanche 9 février à Châlons-en-Champagne, malgré les premières bourasques de la tempête Ciara.
 
"Il faut faire vivre la mémoire de Pierre Dac et ne pas oublier ce qu'il a fait", souligne le président de l'association, entre deux calembours. "On se retrouve devant sa maison de naissance ? C'est bien au 70, rue de la Marne à Châlons ?", le questionne-t-on par téléphone pour caler le rendez-vous. "Oui, il n'a pas encore déménagé", nous répond Eric Nodis du tac au tac. Car c'est un peu ça, aussi, rendre hommage à Pierre Dac : ne jamais se priver d'un jeu de mots, d'un trait d'humour, d'un calembour. "On est amoureux de la vie", souligne une membre, une pancarte estampillée "les bons crus font les bonnes cuites" au bout des bras.
 

Homme de lettres et résistant

"C'était un homme d'humour et de combat", souligne Eric Nodis. Pierre Dac s'est engagé dans la Résistance durant la Seconde guerre mondiale. Il rejoint le général de Gaulle et la BBC à Londres en 1943 où il combat le gouvernement de Vichy et le régime nazi sur les ondes grâce à son humour. A la Libération, il revient à Paris et poursuit sa carrière radiophonique avec le feuilleton "Furax" qu'il créa avec Francis Blanche. Un rendez-vous humoristique qui durera cinq ans.

A Châlons, quelque 40 fans veillent à transmettre cette histoire grâce à l'Assoce à Moelle, en référence à l'Os à moelle, un journal présenté comme "l'organe officiel des loufoques", créé en 1938 par Pierre Dac. Ils tiennent également L'os au buccaux, "le seul hebdo à parution trimestrielle une fois par an". Une temporalité incertaine, assumée et qui amuse les adhérents. Ou comme le dirait leur idole : "Si rien n'est moins sûr que l'incertain, rien n'est plus certain que ce qui est aussi sûr."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus