Comment Michel Périn se prépare pour la prochaine édition du Dakar ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG
A quelques jours du début du Dakar 2017 Michel Périn peaufine sa préparation pour ce rallye emblématique qui se déroule en Amérique du Sud. Lors de notre reportage, il nous a reçu chez lui pour nous montrer comment il s'entraine, notamment pour s'habituer à l'altitude, l'une des difficultés de cette édition. ©France 3 Champagne-Ardenne

A quelques jours du Dakar 2017 Michel Périn peaufine sa préparation pour ce rallye emblématique qui se déroule en Amérique du Sud. Lors de notre reportage, il nous a reçu chez lui pour nous montrer comment il s'entraine, notamment pour s'habituer à l'altitude, l'une des difficultés de cette édition.

Le Dakar 2017 s’élancera le 2 janvier prochain depuis la ville d’Asunción au Paraguay (Amérique du sud). Pour la 17ème fois le marnais Michel Périn y participera en tant que co-pilote avec Mikko Hirvonen (4ème en 2016). Périn, pour sa part, a déjà remporté quatre fois ce rallye mythique. Pour le moment, le marnais est encore en pleine préparation. A 60 ans, c'est notamment grâce à une tente d'hypoxie qu'il se prépare Il s'entraine pour s'habituer à l'altitude, l'une des difficultés  de cette édition.



Assis dans son bureau mais la tête déjà au Dakar. Michel Périn hume l'air des montagnes, comme s'il était déjà en Amérique du Sud à 5.000 mètres d'altitude. Il s’installe pour 1 à 2 séances par jour pour surveiller son taux d'oxygène et son rythme cardiaque. Un moyen de s'acclimater aux rudes conditions du rallye. Après un entrainement dans les dunes du Maroc pour s'entrainer, l’équipage a rôdé leur véhicule (Mini Cooper Works Rally) et accomplissent d’ultimes réglages afin de mieux huiler la mécanique.

Côté physique, ils se préparent chacun de leur côté. Michel Périn, dort depuis plusieurs semaines dans une tente avec le même taux d'oxygène qu'à 3.200m. Le rallye va donc tutoyer des sommets. C’est une difficulté cette année, et trouver les balises deviendra plus compliqué. A presque 60 ans et 4 victoires à son actif, Michel Périn entend faire parler son expérience de copilote.



Dès lundi prochain, il doit s'envoler pour le Paraguay. Il sera donc sur place une semaine avant le départ de la course (2 janvier) afin de s'habituer à la météo estivale et au décalage horaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité