Covid-19 : 91 classes fermées dans la Marne, la préfecture annonce de nouvelles mesures

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye
Le préfet de la Marne a tenu une conférence de presse ce mardi 23 novembre.
Le préfet de la Marne a tenu une conférence de presse ce mardi 23 novembre. © Xavier Claeys / France Télévisions

La situation sanitaire se dégrade dans la Marne, comme ailleurs en France. Le préfet a annoncé ce mardi le retour du port du masque notamment sur les marchés et l'importance du respect des gestes barrières et de la vaccination pour lutter contre le Covid-19.

"L'épidémie fait un rebond sans précédent avec une fulgurance singulière, alors qu'il y a encore quelques semaines on était très serein […] Cela va très vite et commence à avoir des conséquences hospitalières." Le propos introductif du préfet de la Marne Pierre N'Gahane donne le ton. 

Il a tenu ce mardi 23 novembre une conférence de presse conjointe avec des représentants de l'Agence régionale de santé et de l'Académie de Reims. Le taux d'incidence de l'épidémie de Covid-19 remonte effectivement de manière très importante ces derniers jours. Il est passé de 20 cas positifs pour 100 000 habitants le 1er novembre à 128 le 19 novembre dans le département. 

Pour tenter d'enrayer la progression du nombre de contaminations, le préfet a décidé de prendre de nouveau un arrêté imposant le port du masque dans les endroits fréquentés. Cela concerne les marchés (y compris ceux de Noël), les brocantes, les abords des gares et des établissements scolaires, les rassemblements comme les manifestations ou encore les files d'attente. Cette mesure est applicable jusqu'au 15 janvier. 

Il faut prendre conscience que la circulation virale est très forte […] Il y a nécessité que chacun reprenne les bons réflexes par rapport aux gestes barrière.

Pierre N'Gahane, préfet de la Marne

"On ne le redira jamais assez, la vaccination protège de la dégradation et des formes graves, mais ne protège pas de la circulation du virus, donc on doit se servir de toute la panoplie à notre disposition avec un respect du port du masque et des gestes barrière", a rappelé Thierry Alibert, le délégué territorial dans la Marne de l'Agence régionale de santé.

"Les derniers clusters qu'on a eus étaient autour de la machine à café au travail, où les gens imaginaient pouvoir baisser un peu la garde", a-t-il ajouté. "La difficulté par rapport à l'année dernière est qu'on a le variant delta, avec une contagiosité plus importante."

Renfort des contrôles du pass sanitaire

Pierre N'Gahane a également annoncé que les contrôles du respect de la présentation d'un pass sanitaire valide allaient être renforcés dans les bars et les restaurants.

"On va demander aux policiers et aux gendarmes d'avoir un plan de charge deux à trois fois plus important qu'actuellement", a ainsi détaillé le préfet de la Marne. "On ne pourra pas contrôler chaque commerce, mais on va essayer de démultiplier les contrôles." Une réunion avec les professionnels de la restauration doit se tenir prochainement.

91 classes fermées dans la Marne

"Au niveau de l'école, on observe une très claire accélération, a détaillé Florent Rochedix, le directeur académique adjoint des services de l’Éducation nationale. "91 classes sont fermées dans le département à l'heure où je vous parle. Cela évolue d'heure en heure."

Le ministre de l'Éducation nationale a indiqué à l'Assemblée nationale ce mardi que 6 000 classes étaient fermées au niveau national. Il y en avait 4 000 la semaine dernière.

Là-aussi, le respect des gestes barrière fait partie des outils à la disposition de tous, alors que le port du masque à fait son retour en primaire dans tous les départements le 15 novembre dernier. "L'ensemble du service de santé scolaire se mobilise pour expliquer comment bien se laver les mains", a indiqué Florent Rochedix.

16 000 tests ont été réalisés au sein des établissements depuis le 1er septembre 2021. "Nous sommes en train de revoir notre politique de test pour l'augmenter assez rapidement, pour tenter de doubler la capacité. Et ce n'est pas simple", a-t-il ajouté.

Importance de la vaccination

La vaccination est l'autre arme disponible pour lutter contre l'épidémie. La campagne de rappel se poursuit et va s'étendre début décembre aux 50 ans et plus, a rappelé le préfet. Elle pourrait même s'élargir aux 40 ans et plus. C'est en tout cas la préconisation faite par la Haute autorité de santé le 19 novembre.

Emmanuel Macron préside un conseil de défense mercredi 24 novembre. Des annonces relatives à la vaccination pourraient intervenir à son issue. "Nous sommes armés pour pouvoir faire face. On a suffisamment de doses pour monter en régime. On avait allégé les centres, on peut les réarmer très rapidement", a précisé le préfet.

Pour l'heure, la Marne possède un taux de couverture vaccinale comparable à la moyenne nationale, avec 75,2 % de la population totalement vaccinée au 14 novembre, selon l'Assurance Maladie, contre 74,9 % au niveau national. Les personnes éligibles à une dose de rappel peuvent prendre rendez-vous sans délai.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.