Arnaques en ligne et démarchage : comment les éviter et qui sont les victimes potentielles

Publié le
Écrit par Marion Vigreux

La ville d’Epernay organisait ce lundi un forum anti-arnaques à destination des personnes âgées. Un public fragile, isolé et totalement démuni face à ces délits. Voici quelques conseils pour ne plus en être victime et les démarches à effectuer en cas de préjudice.

Piratage de compte mail, arnaques bancaires, faux vendeurs, l’éventail des larcins est aujourd’hui très vaste. Et la population âgée est une cible privilégiée.

A Épernay, le conseil des sages a tiré la sonnette d’alarme : les séniors ont besoin d’être aidés et accompagnés pour identifier les pièges et les erreurs à éviter.

« Ils savent qu’ils sont des victimes potentielles mais ils n’ont pas les bons réflexes pour se protéger ni parfois un entourage capable de les aider », explique Benoît Colson, responsable du pôle animation sénior au CCAS d’Epernay.

Démarchage frauduleux : toujours demander la carte professionnelle

Parmi les arnaques les plus courantes, il y a le démarchage à domicile avec par exemple de faux vendeurs ou de faux plombiers.

« Ce n’est pas une délinquance de masse mais elle fait beaucoup de dégâts », précise Héloïse Konweski, commissaire de police à Epernay. « Généralement, c’est une équipe qui vient dans un secteur, commet des délits puis disparaît ».

Sur le stand de la police nationale, les agents rappellent aux visiteurs les bonnes attitudes à avoir :  

  • Se méfier des visites non prévues
  • Toujours demander à voir la carte professionnelle
  • Ne jamais laisser la personne faire le tour du domicile
  • Solliciter l’aide d’un voisin si la personne est trop insistant
  • En cas de démarchage téléphonique, il ne faut pas préciser que l’on vit seul, ni transmettre ses coordonnés bancaires ou de sécurités sociales. 

 

Une arnaque sur deux a lieu sur internet

L’autre volet concerne les arnaques en ligne. Aujourd’hui, une arnaque sur deux a lieu sur internet. Les personnes âgées qui ne maîtrisent pas les outils du numérique sont là aussi particulièrement vulnérables.

Pour les éviter, voici les réflexes à adopter : 

  • Ne jamais cliquer sur les liens envoyés par SMS
  • Ne jamais ouvrir un mail suspect qui annonce l’envoi d’un colis et qui demande des informations de paiement 
  • Se méfier des propositions publicitaires trop alléchantes
  • Toujours vérifier que l’icône du cadenas apparaît sur la barre d’adresse pour des achats en ligne

 

Avoir le réflexe de prévenir la police 

 

Aujourd’hui, les services de police se sont structurés pour répondre à l’accroissement des arnaques en ligne. S’il est toujours possible de venir déposer plainte au commissariat, une nouvelle plateforme, Thésée, a été créée pour recenser toutes les escroqueries sur internet.

Une façon pour les services de police de centraliser les plaintes et d’identifier plus facilement les auteurs. Cette plateforme intervient en complément du site mon commissariat.fr

« Sur ce salon, on rappelle également au public qu’il ne faut pas avoir peur du ridicule. Souvent les gens qui viennent d’être victimes d’une arnaque, ont honte d’être tombés dans le panneau, » explique la commissaire Héloïse Konweski. « Mais on les rassure en leur rappelant que cela arrive à tout le monde.»

Lors de ce forum, une troupe de théâtre est également venue jouer des situations d’arnaques du quotidien. Et signe que cette sensibilisation est nécessaire, de nombreux visiteurs leur ont transmis sans se méfier leurs données personnelles, adresse ou numéro de sécurité sociale. 

« Si les personnes ont besoin d’aide pour leurs démarches administratives et qu’elles n’osent pas naviguer seule sur internet, les agents France Service sont à leur disposition, » rappelle Benoît Colson, responsable du pôle animation sénior au CCAS d’Epernay. « Tout comme l’écrivain public d’Épernay qui intervient dans différentes structures de la commune (mairie de quartier, médiathèque). »

A Epernay, bientôt un document

Dans le prolongement de ce salon, la ville d’Épernay est en train de confectionner un document papier qui liste tous les conseils pour éviter les arnaques et les numéros de téléphone des services à contacter en cas de problème. Cette plaquette informative sera distribuée aux personnes âgées de la commune avec les colis de fin d’année. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité