Marne : au cœur de la crise, le secteur de l’événementiel se dirige vers le virtuel et le digital

Très impacté par la crise sanitaire qui a condamné toutes manifestations et événements, le secteur de l’événementiel doit opérer une véritable mutation, en misant beaucoup plus sur le virtuel et en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

les prestataires techniques sont particulièrement touchés
les prestataires techniques sont particulièrement touchés © Documents remis
C'est une crise sans précédent. Parmi ces professionnels de l'audiovisuel et de l'événementiel, les prestataires techniques (sonorisation, éclairage, vidéo, structures, régie, etc.) sont particulièrement touchés, puisqu'à l'arrêt quasi-total depuis le mois de Mars, comme dans cette société spécialisée à Reims. Ici, les camions et autres accessoires de scènes restent dans les fly cases, les caisses de rangement.
Les camions et autres accessoires de scènes restent à l'arrêt.
Les camions et autres accessoires de scènes restent à l'arrêt. © Paul-Antoine Boudet

"Nous avons une forte réduction de l’activité due aux événements annulés depuis plusieurs mois, nous avions un carnet rempli pour 2020, toutes les opérations de nos clients ont été décalées plusieurs fois, nous pensions qu’à la rentrée il y allait avoir une amélioration, mais malheureusement les annulations se sont bousculées, comme la Foire de Chalons avec ses concerts, toutes les opérations de communication comme dans les banques, les maisons de champagne qui ont annulés tous leurs évènements jusqu’en 2021, voir même plus loin déjà, c’est du jamais vu, malheureusement nous avons dû nous faire une raison", explique Sébastien Lasseaux, chargé de production.
 
Ces câbles ne sont pas certain de ressortir un jour
Ces câbles ne sont pas certain de ressortir un jour © Paul-Antoine Boudet

L’interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes n’arrange rien. "A ce jour, nous n’avons plus aucun événement majeur en région avec du présentiel, les conventions avec plus de 500 personnes, c’est terminé, cela fait partie de l’histoire maintenant !" confie Vincent Courtehoux, chargé d'affaires en prestations événementielles.

Choix technologiques

Aujourd’hui ces sociétés doivent miser sur de nouveaux paris et défis technologiques. La crise sanitaire a eu un impact sur de nombreuses professions obligeant un grand nombre de travailleurs à s’adapter lorsque leur métier le permettait. Dans ce contexte particulier, le monde du spectacle et plus largement de l’évènementiel a été frappé de plein fouet faisant face à l’annulation de la plupart des concerts, soirées et réceptions.

"Ce qui nous sauve un peu durant cette période, c’est notre faculté à réagir rapidement face à des demandes très concrètes de nos clients, mais aussi notre force d’adaptation, notamment sur la mutation de nos métiers, nous sommes dans le corporate, pas que sur de l’évènementiel, nous nous en sortons un peu par rapport a d’autres structures qui elles misaient tous sur des concerts par exemple ou le spectacle vivant", relate Sébastien Lasseaux.
 
Le digital, nouvel outil de production pour les sociétés d'événementiel.
Le digital, nouvel outil de production pour les sociétés d'événementiel. © Paul-Antoine Boudet

Difficile pour les professionnels du secteur de combler les pertes financières. Spécialisée dans la location de matériel audiovisuel et la prestation, la société Vidélio à Reims compte une dizaine de salariés, elle gère toute la logistique autour des séminaires et des rencontres institutionnelles, de la captation vidéo, notamment dans le monde du Champagne. Profondément affectée par cette crise sanitaire sans précédent, cette société a été contrainte de se tourner vers des alternatives pragmatiques, innovantes et digitales.

"Notre atout majeur à ce jour et face à ce contexte sanitaire, c’est la réalisation de projets en mode streaming sur internet, aujourd’hui toutes les sociétés utilisent des outils comme Zoom, Face Time, elles font beaucoup de live, ce sont des outils qui ont démocratisé les retransmissions, nous avions un métro d’avance sur ce domaine et nous avons pu les adapter aux contextes actuels. A ce jour 100% de nos prestations sont en digital", explique Vincent Courtehoux, chargé d'affaires en prestations événementielles.

Un nouveau souffle

Ce souffle virtuel est arrivé à la rentrée, toutes les réunions se font en visio conférences et cette entreprise a réinventé ces réunions avec des plateaux caméras robotisés, sans techniciens et du coup, c’est la bouffée d’oxygène qui va sauver leur année.
 
Le plateau virtuel de Vidélio permet de connecter des centaines de personnes en même temps
Le plateau virtuel de Vidélio permet de connecter des centaines de personnes en même temps © Document remis


"A ce jour, il y a une forte demande sur ces nouveaux plateaux virtuels. Les entreprises choisissent leurs décors, nous avions la culture du multimédia et du virtuel, aujourd’hui nous pouvons répondre à cette demande. Nous avons imaginé des plateaux TV à 360° et tout ça, réalisé sur fond. C'est absolument révolutionnaire et tout cela devient visible aux quatre coins de la planète", commente Sébastien Lasseaux, chargé de production.
 
Une des réalisations en mode virtuel de l'entreprise Rémoise
Une des réalisations en mode virtuel de l'entreprise Rémoise
 

Évolution des métiers

Pour les travailleurs de l’événementiel, c’est une nouvelle étape notamment dans l’évolution des métiers. Il a fallu évoluer, se former, acquérir des nouvelles compétences et ça très rapidement.
"Nous avons dû revoir entièrement notre modèle économique notamment pour nos salariés, quand on est amené à conduire des poids lourds, transporter des fly toute la journée et aujourd’hui être assis devant un ordinateur pour modéliser des structures 3D ce n’est pas simple, mais nos salariés ont vite compris l’importance de cette bascule des métiers. Cela a permis d’éviter le chômage pour nos salariés", confie Vincent Courtehoux, chargé d'affaires en prestations événementielles.
 
Il a fallu évoluer, se former, acquérir des nouvelles compétences pour les salariés.
Il a fallu évoluer, se former, acquérir des nouvelles compétences pour les salariés. © Paul-Antoine Boudet

Un avenir virtuel

Même si l'Etat a decidé le renforcement des aides, il semble indispensable que les acteurs de l’événementiel se réinventent et imaginent de nouveaux concepts pour survivre. Il faudra au minimum attendre 2021 pour que le secteur retrouve son rythme d’avant. Au sein de la société Rémoise, tous savent qu’il y a peu d’espoir de pouvoir se rassembler physiquement à court et moyen terme comme par le passé. ll faut penser à de nouvelles solutions pour rendre les événements réalisables grâce au numérique et ainsi basculer vers des événements virtuels. Peut-être le seul moyen d’organiser des événements en cette fin d'année 2020 et sans doute plus loin, jusqu'en 2021 ... 








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique économie coronavirus/covid-19 santé société