Cet article date de plus de 8 ans

Mobilisation des artisans : "sacrifiés mais pas résignés"

Les artisans sont en colère. Ils ont lancé cette semaine une campagne de mobilisation jusqu’à la fin du mois de novembre. En cause : la hausse de la TVA début janvier et la multitude des charges. Un électricien marnais témoigne.
Après les « pigeons » (les entrepreneurs), les « poussins », (les auto-entrepreneurs), les « bonnets rouges » bretons (contre l’écotaxe), les « bonnets verts » (contre la hausse de la TVA sur les transports publics), voici les artisans « sacrifiés ». «Sacrifiés » mais « pas résignés ». Ils se battent contre la hausse de la TVA effective au 1er janvier.

Baisse du chiffre d’affaires, hausse des charges, certains sont à bout de souffle. Exemple à Villers-Marmery, dans la Marne, chez Dominique Hautem, électricien. Une entreprise familiale depuis 6 générations.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social artisanat