Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : des mesures sanitaires strictes au programme du second tour

Même si l'activité reprend progressivement, la crise sanitaire liée au Coronavirus nécessite que des mesures exceptionnelles soient mises en place pour un bon déroulement du second tour des élections municipales. Le port du masque, notamment, sera obligatoire pour accomplir son devoir électoral.

Le premier tour des municipales 2020, le 15 mars, dans un bureau de vote à Reims.
Le premier tour des municipales 2020, le 15 mars, dans un bureau de vote à Reims. © FTV

Pour accueillir ses quelque 23.500 électeurs, dimanche 28 juin, la ville de Chalons-en-Champagne, dans la Marne, a tout prévu, dans le respect des directives du ministère de l'Intérieur, issues de la circulaire du 18 juin dernier. Dans cette ville dont le maire Benoist Apparu a été testé positif au coronavirus, tout comme la députée Lise Magnier, un appel à candidatures a été lancé pour recruter des assesseurs, car entre les deux tours, certains n'ont pas souhaité l'être à nouveau.

Pour le reste, afin d'offrir aux électeurs des conditions de sécurité maximales, les vingt-quatre bureaux de vote seront désinfectés avant et après le scrutin. A l'intérieur, le port du masque sera obligatoire pour les électeurs comme pour les membres du bureau et les scrutateurs. La circulaire du ministère de l'Intérieur précise toutefois : "il pourra vous être demandé de l'ôter ponctuellement pour contrôler votre identité". Pour respecter les règles de distanciation sociale, pas plus de trois électeurs à l'intérieur du bureau de vote. A Chalons-en-Champagne, un marquage au sol formalisera le parcours de l'électeur qui est invité à venir avec un stylo bleu ou noir indélébile. Précaution supplémentaire, des protections transparentes sépareront membres du bureau et électeurs. Inutile de préciser que du gel hydroalcoolique sera à disposition de tous.

Des mesures bien acceptées

Pour ses huit bureaux de vote, la ville de Vitry-le-François, dans la Marne, attend encore de connaître le nom de tous les assesseurs, mais tout est prêt. " En mars, ça a évolué dans les derniers jours. Il a fallu s'adapter. Et cela nous a donné du travail supplémentaire", indique Marc-Adrian Predescu-Bernard, responsable du service des élections. Fléchage et marquage au sol pour le respect de la distanciation sociale, gel, masque, les directives nationales seront suivies scrupuleusement. "Lors du premier tour, la plupart des gens ont appliqué les recommandations," poursuit-il.

Le dépouillement sera plus long

A Ay-Champagne, dans la Marne, "Le protocole sera appliqué à la lettre," assure Zoë Van Waesberghe, directrice générale adjointe de la mairie. "La préfecture nous a fournit des visières pour ceux qui tiennent les bureaux de vote, mais aussi des masques chirurgicaux, du gel. Les bureaux disposeront aussi de lingettes pour désinfecter les stylos. Il y aura bien sûr deux files d'attente, dont une pour les personnes vulnérables. Si le marquage au sol n'est pas suffisant, nous le renforcerons avec des barrières. Pour éviter les croisements d'électeurs, quand c'est possible, l'entrée et la sortie du bureau seront différentes. Bien sûr, il n'y aura pas plus de trois votants à la fois dans les bureaux. Ce qui est compliqué, c'est qu'on a les informations tardivement. On n'a pas pu anticiper. Il a fallu s'adapter. Le dépouillement sera plus long, car là où nous installions quatre tables, il n'y en aura que deux, et les bulletins qui passent habituellement de mains en mains, devront être placés sur un plateau". Afin de respecter les gestes barrières, un arrêté préfectoral a même autorisé le déplacement d'un bureau de vote à Bisseuil.Partout en France, dimanche 28 juin, les élections municipales doivent se dérouler en toute sécurité.

Dans la Marne, personne n'a oublié la disparition d'Alain Lescouet, qui avait été réélu à la tête de sa commune du Grand Reims, Saint-Brice-Courcelles. Il est décédé le 27 mars dernier, des suites de la Covid 19, quelques jours après le premier tour.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter