L'édition Run in Reims 2015 aura bien lieu mais le marché avec A.S.O. est annulé

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne à donc tranché. La convention signée entre la ville de Reims et la société organisatrice (A.S.O.) de Run in Reims est annulée à compter du 1er novembre 2015.

Que les coureurs se rassurent, l'édition 2015 du 11 octobre prochain est maintenue​

Comme nous vous en parlions dans notre article du 15 septembre dernier, la justice a examiné le recours de l'opposition rémoise concernant l'organisation de cet événement par le groupe A.S.O. Pour Eric Quénard (PS), ce partenariat est illégal car il n'y a pas eu d'appel d'offres. Le rapporteur public du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne s'était exprimé le 15 septembre dernier en faveur de l'annulation de la course pour violation manifeste du code des marchés publics.

Éric Quénard (responsable de l’intergroupe d’opposition municipale) saisit le procureur de la République car pour lui, "car la méconnaissance du code des marchés publics est aussi une infraction pénale" (article 432-14 du code pénal). Il demande au maire, Arnaud Robinet, de lancer une procédure d'appel d'offre dès le mois de novembre prochain. Il rappelle que "le cahier des charges de cet appel d’offres devra permettre d’assurer la protection des intérêts financiers de la ville". Cet appel d'offre "devrait également imposer une collaboration entre les clubs sportifs et la société organisatrice".

Dans un communiqué, l’élu socialiste souhaite aussi saisir le préfet concernant l'utilisation de bénévoles dans l’organisation de Run in Reims par une société commerciale (A.S.O.).

C'est donc une victoire politique pour Eric Quénard (PS) face au maire Arnaud Robinet (les Républicains). Pour le leader de l'opposition socialiste à la ville de Reims, l'absence d'appel d'offre avantageait beaucoup trop A.S.O. Reste une question : si le tribunal administratif de Châlons suit bien les recommandations du rapporteur public, il n'est pas sur pour autant qu'un autre prestataire privé soit de taille pour venir concurrencer A.S.O, et faire baisser la facture de 120.000 euros pour la ville.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité