Les Phénix dans une patinoire provisoire à Reims

© France 3 Chamapgne-Ardenne (archive)
© France 3 Chamapgne-Ardenne (archive)

Le Reims Champagne Hockey devrait retrouver les joies de la glace sur le sol rémois dès la saison prochaine. Le club qui, faute de patinoire, évoluait à Châlons, aurait reçu des assurances de la nouvelle municipalité. Une enceinte provisoire serait construite, en attendant mieux dans 4 ans.

Par Lionel Gonzalez

Les Phénix vont-ils retrouver le succès en même temps que leur public ? En tout cas les dirigeants qui avaient convié la presse ce mardi 29 avril 2014 évoquent à nouveau la montée en Ligue Magnus. Un retour dans l'élite qui, si il a lieu, interviendrait dans la cité des Sacres. La mairie dirigée depuis le mois de mars par l'UMP Arnaud Robinet aurait décidé de bâtir une nouvelle patinoire dans 4 ans.

Le projet de rénovation de Bocquaine enterré


D'ici là une enceinte provisoire serait érigée. Dès janvier 2015, elle pourrait accueillir du public et servir à l'entraînement. Malheureusement pour les spectateurs, le début de saison aurait donc lieu dans les même conditions que durant l'exercice 2013-2014.

 

Impossible cependant d'en savoir plus : le club souhaite laisser à la ville le privilège d'annoncer ces bonnes nouvelles. Depuis la fermeture de la patinoire Bocquaine suite à des problèmes de sécurité sur sa toiture, les Phénix évoluaient à Châlons-en-Champagne, ou dans la patinoire Barot théoriquement dédiée à l'entraînement. Le projet de rénovation du complexe piscine du Nautilud / patinoire Bocquaine porté durant la campagne des municipales par l'ancien maire socialiste Adeline Hazan semble donc bel est bien enterré.

Entraîneur reconduit / gardien remplacé


Coté effectif, l'entraîneur finlandais Miikka Rousu reste en poste. Les supporters seront par contre certainement déçus du départ du gardien tchèque Filip Kubis, joueur emblématique qui était au club depuis 5 ans. Son remplaçant est déjà connu : le français Lucas Normandon. Il jouait depuis deux saisons en Ligue Magnus à Caen. Les Drakkars n'avaient pas souhaité conserver leur portier.

Les autres recrues : le défenseur canadien Jonathan Lafrance (28 ans, Neuilly-sur-Marne, D1), l'attaquant slovaque Juraj Petro (22 ans, 2ème division slovaque), et l'attaquant canadien Anthony Brockman (22 ans, Montpellier, D1). L'effectif doit encore être complété d'ici à la saison prochaine. Plusieurs joueurs ont aussi resigné.



Par ailleurs le club doit présenter ses comptes à la commission nationale de suivi de contrôle de gestion la Fédération Française de Hockey sur glace d'ici au 15 juin. Les Phénix avaient contracté l'an dernier un trou financier de 150.000 euros à combler en 3 ans. Les hockeyeurs rémois sont confiants et devraient repartir en D1 l'hiver prochain avec un budget de 200.000 euros environ grâce au soutien de la ville.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le calendrier 2018-2018 avec les fêtes religieuses

Les + Lus