Cet article date de plus de 7 ans

Reims : le tronçon de l'A4 qui traverse le centre ville devient la Voie Taittinger

Avec le contournement sud de la capitale champenoise le trafic national évite déjà le centre-ville. L'ex-portion de l'A4 sera donc gérée par l'agglomération. La vitesse est déjà réduite à 90km/h sur la voie Taittinger. L'ancienne autoroute pourrait maintenant devenir un boulevard.
A Reims, si l'on ne passe pas par le contournement sud, on ne roule plus sur l'autoroute A4 mais sur la voie Taittinger.
A Reims, si l'on ne passe pas par le contournement sud, on ne roule plus sur l'autoroute A4 mais sur la voie Taittinger. © France 3 Champagne-Ardenne
C'est la fin d'une époque. Celle où les autouroutes devaient absolument passer en centre ville. Depuis la voiture a colonisé les zones commerciales des périphéries et les piétons, toujours plus nombreux, reprennent peu à peu le pouvoir dans les coeurs urbains. L'inauguration de la voie Jean Taittinger ce samedi 25 janvier 2014 illustre cette mutation.



La Sanef doit redonner la gestion de l'ancien tronçon de l'A4 à la communauté d'agglomération de Reims. Cette portion qui traversait le centre ville n'est plus tout à fait une autoroute. Mais deviendra-t-elle un simple boulevard dans le cadre du projet urbain Reims 2020 ?

durée de la vidéo: 02 min 38
La traversée urbaine de Reims devient la Voie Taittinger

La majorité de gauche emmenée par le maire Adeline Hazan semble envisager une réduction à deux fois deux voies. Candidate à sa réélection, la socialiste était d'ailleurs aux cotés de Pierre-Emmanuel Taittinger, le fils de l'ancien maire, pour dévoiler la plaque.



L'opposition UMP qui espère enlever la mairie en mars est à l'inverse vent debout face au projet de réduction des voies de circulation. Il s'agit selon le chef de file de la droite Arnaud Robinet d'une fausse bonne idée. Sous prétexte d'aménager un ruban de verdure parallèle au canal, la transformation de la voie Taittinger en boulevard à deux fois deux voies limitées à 70km/h pourrait nuire au dynamisme économique de la ville.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes transports élections municipales 2020