50 ans de Roissy-Charles-de-Gaulle : l'aéroport aurait pu voir le jour près de Reims

Paris-Roissy a accueilli son premier vol commercial il y a cinquante ans jour pour jour. Avant que l'emplacement définitif de l'aéroport ne soit entériné, un site près de Reims (Marne) avait été imaginé.

Et si l'aéroport Charles-de-Gaulle n'avait pas été construit à Roissy,  au nord de Paris, mais près de Reims ? Alors que l'équipement célèbre, en ce mois de mars 2024, le cinquantième anniversaire de son ouverture, revenons quelques instants sur son histoire.

La naissance de Paris-Charles-de-Gaulle remonte aux années 1960. "On veut désengorger Orly, on parlait même de supprimer Le Bourget", raconte Augustin de Romanet, le président-directeur général du groupe ADP, sur l'antenne de RTL le 8 mars dernier. "Alors, la question est de savoir où on mettrait ce nouvel aéroport. […] Monsieur Cot a présenté ce projet d'aéroport à Monsieur Pompidou"

Le premier, Pierre-Donatien Cot, est alors à la tête de ce qui deviendra le groupe ADP, le second, Georges Pompidou, est Premier ministre. "On a étudié toutes les zones en région parisienne qui pouvaient minimiser les inconvénients pour les habitants existants, minimiser le bruit aussi. On avait réfléchi à ce qu'on appelle la Champagne pouilleuse, qui est aux alentours de Reims. Le président Pompidou [alors Premier ministre] lui-même s'est fortement demandé s'il ne fallait pas faire cet aéroport dans cette région de Champagne", ajoute Augustin de Romanet, interrogé sur BFMTV ce 13 mars.

Le secteur de Roissy finalement retenu

L'épisode est également raconté dans la revue "Pour mémoire" du Comité d'histoire du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. "L’Aéroport de Paris commença à réfléchir en 1957 à Paris 3, qui devint Paris-Nord, puis Roissy-Charles de Gaulle. Ce projet ne convenait guère au ministère des Finances, qui aurait préféré une solution moins coûteuse, quelque part dans la Champagne pouilleuse", peut-on lire dans le neuvième numéro paru en 2010. "Le concepteur du projet, Pierre-Donatien Cot, directeur général de l’Aéroport de Paris, réussit néanmoins à convaincre les plus hautes autorités de l’État de sa nécessité".

Ce sont donc 3 000 hectares de terres agricoles du Pays de France, à une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, qui seront transformés en quelques années. L'aéroport a été officiellement inauguré le 8 mars 1974 par le Premier ministre Pierre Messmer. Le premier avion commercial à se poser sur les pistes de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle sera un Boeing 747 de la compagnie américaine TWA en provenance de New-York. En 2023, l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle a accueilli 67,4 millions de passagers.