Attentat de Nice: un hommage solennel sera rendu à 19 heures à la cathédrale de Reims

Après l'attentat à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice qui a fait trois morts, deux femmes et un homme, hier, le Président de la République s'est rendu sur place. Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Archevêque de Reims, l'accompagnait. Ce soir, il célèbrera une messe en hommage aux victimes.

Afin de rendre hommage aux 3 victimes de l'attentat de Nice une messe sera célébrée à 19 h ce vendredi 30 Octobre à la Cathédrale Notre-Dame de Reims.
Afin de rendre hommage aux 3 victimes de l'attentat de Nice une messe sera célébrée à 19 h ce vendredi 30 Octobre à la Cathédrale Notre-Dame de Reims. © Marie-Line Fournier/ France Télévisions
C’est hier en tout début d’après-midi, que Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Archevêque de Reims, et président de la conférence des évêques de France a décidé d’organiser une messe pour qu’un hommage soit rendu aux victimes de ce nouvel attentat qui endeuille la France. Aussitôt des invitations ont été adressées aux élus et aux représentants des différentes religions. Les réponses commencent à arriver à l’archevêché, où l’on est mobilisé pour l’organisation de ce moment de recueillement et de prières On sait déjà que Mme Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims et Arnaud Robinet, maire de Reims assisteront à l’office ainsi que M. Anouar Alimi président du Conseil Régional du Culte Musulman et de M. Mohamed Bouzagou, président de l'association de la Grande Mosquée de Reims. Les préfets de la Marne et des Ardennes, mais aussi Mme Françoise Ferat, sénatrice et M. Yves Détraigne, sénateur ont confirmé leur présence. Mme Sixte-Anne Rousselot, responsable de la communication du diocèse de Reims et des Ardennes, tient à préciser que : « Tous ceux qui veulent venir seront les bienvenus. Les cultes restent autorisés jusqu’à dimanche soir. »



Une messe sous haute sécurité

Après Nice, où Mgr Eric de Moulins-Beaufort accompagnait le Président de la République, M. Emmanuel Macron, l’Archevêque de Reims est rentré à Paris. Hier soir, il s’est rendu à Matignon pour une rencontre informelle avec le Premier Ministre, M. Jean Castex. Il était accompagné de Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris. Ensemble, ils ont notamment évoqué les questions de sécurité dans les édifices religieux. Ce soir à 19 heures, à la cathédrale Notre-Dame de Reims, la célébration aura lieu sous haute protection. Dès hier, la Préfecture a été prévenu de l’organisation de cette messe. Les cloches sonneront à 18h45 pour l’appel des fidèles.
 

Prier pour enrayer la violence

L’office qui durera une heure est un appel à la fraternité. « Nous lirons l'hymne de François d’Assise sur les ouvriers de paix  », indique Mgr Bruno Feuillet, Evêque auxiliaire de Reims. « C’est d’ailleurs le texte de la Toussaint. La fraternité peut enrayer la violence. Il faut retrouver le goût du vivre ensemble. Toutes les religions le portent volontiers. »
Un tel hommage n’est malheureusement pas le premier organisé à la cathédrale de Reims. Des cérémonies avaient déjà eu lieu après les tragiques évènements du 11 septembre 2001 et à la suite de l’attentat du Bataclan.
Hier, partout en France, les cloches avaient sonné le glas, à 15 heures, heure traditionnelle de la mort du Christ.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est attentat de nice terrorisme hommage société